"Shutdown" : démocrates et républicains trouvent un accord pour rouvrir les administrations... jusqu'au 8 février

"Shutdown" : démocrates et républicains trouvent un accord pour rouvrir les administrations... jusqu'au 8 février

COMPROMIS - Après un week-end de travail, ce lundi 22 janvier, les sénateurs des deux camps ont réussi à trouver un accord budgétaire temporaire pour rouvrir les administrations fédérales. Jusqu'à cette date, les démocrates souhaitent un débat sur le sort des Dreamers.

Trois jours après le début du "shutdown" (la fermeture partielle du gouvernement fédéral américain, ndlr), les sénateurs démocrates et républicains ont réussi ce lundi à trouver un accord temporaire tenant jusqu'au 8 février. Cette décision va permettre à des centaines de milliers d'employés de l'Etat fédéral de retourner au travail dès mardi. "Après de nombreuses discussions, des offres et des contre-offres, le chef de file des républicains et moi sommes arrivés à un accord", a déclaré Chuck Schumer, le chef des démocrates au Sénat.

La Chambre des représentants a voté en fin d'après-midi par 266 voix pour et 150 contre le compromis qui assure le financement des opérations de l'Etat jusqu'au 8 février. La mesure a été promulguée par le président républicain Donald Trump, qui s'est félicité de l'accord trouvé avec les démocrates.  

En vidéo

New York : la statue de la liberté victime du shutdown

L'accord entre sénateurs républicains et démocrates prévoit un sursis budgétaire jusqu'au 8 février et un vrai débat sur les "Dreamers", ces jeunes migrants clandestins arrivés aux Etats-Unis alors qu'ils étaient mineurs, et qui bénéficient pour quelques semaines encore d'un programme mis en place en 2012 par Barack Obama pour empêcher leur expulsion.

Donald Trump toujours sous le feu des critiques

"Nous allons voter aujourd'hui pour rouvrir le gouvernement et continuer à négocier un accord global" sur le sort de centaines de milliers de clandestins arrivés jeunes aux Etats-Unis, les "Dreamers", a déclaré Chuck Schumer. Lors de son allocution, le chef de file des démocrates en a profité pour saluer le travail de son comparse républicain et a taclé Donald Trump, affirmant que "le meilleur faiseur d'accord était resté sur le banc de touche". Les démocrates avaient refusé jusqu'à présent de voter cette rallonge temporaire sans de solides garanties pour que ces "Dreamers" puissent rester aux Etats-Unis et obtenir un statut légal.

Le "shutdown" avait commencé samedi à minuit, empêchant des centaines de milliers d'employés de se rendre au travail ce lundi matin. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet