Sibérie : un nouveau virus géant découvert dans les sols gelés

Sibérie : un nouveau virus géant découvert dans les sols gelés

International
DirectLCI
DÉCOUVERTE - Les scientifiques ont découvert un nouveau type de virus géant en Sibérie, baptisé "Mollivirus sibericum". Une référence au fait qu'il soit "mou et découvert en Sibérie."

C'est une découverte franco-russe. Il a été baptisé "Mollivirus sibericum" parce qu'il est tout mou et qu'il a été trouvé en Sibérie. C'est un nouveau type de virus géant, vieux de 30.000 ans, trouvé dans les sols gelés en permanence (permafrost) de cette région du monde et que des chercheurs sont parvenus à réveiller. Cette découverte réalisée par une équipe française du CNRS et son homologue russe démontre que les virus géants "ne sont pas rares et sont très diversifiés", a déclaré Jean-Michel Claverie, l'un des coordinateurs de l'étude sur ce nouveau virus, publiée lundi dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences américaine (PNAS).

Un risque que les virus géants ne se réveillent un jour ?

Avec Mollivirus, de la famille de la variole, cela porte à quatre le nombre de familles de virus géants identifiés depuis 2003 , dont déjà deux retrouvés dans du permafrost, souligne encore Jean-Michel Claverie, professeur de médecine à l'Université Aix-Marseille et directeur du laboratoire Information génomique et structurale de Marseille. Selon lui, cela doit conduire à s'interroger sur le risque éventuel que certains de ces virus géants ne se réveillent un jour si les hommes se mettent à trop remuer en profondeur les sous-sols des régions arctiques, à la recherche de précieux minerais ou de pétrole.

Le réchauffement climatique libère en effet de plus en plus de glaces marines polaires, ce qui permet d'accéder à la Sibérie orientale et du nord par des routes maritimes qui n'existaient pas. "Si on n'y prend pas garde et qu'on industrialise ces endroits sans prendre de précautions, on court le risque de réveiller un jour des virus comme celui de la variole qu'on pensait éradiqués", relève Jean-Michel Claverie.

À LIRE AUSSI >> "Virus Bourbon", ce nouveau virus mortel... qui ne doit pas vous faire paniquer

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter