Simon Gautier serait mort des suites de sa chute, une enquête ouverte

International

DÉCÈS - Les opérations de secours pour récupérer le corps de Simon Gautier se sont terminées ce lundi matin. Il a été conduit dans l'hôpital le plus proche, à Sapri. Dans l'attente des résultats de l'autopsie, selon les premières constatations du médecin légiste, le randonneur français serait mort, très peu de temps après sa chute.

L'autopsie du corps de Simon Gautier, ce Français parti randonner dans la région de Naples, devrait permettre d'éclaircir les zones d'ombre et déterminer si une mobilisation plus rapide et plus massive des secours aurait pu le sauver. D'après la presse italienne, qui a eu accès aux premiers éléments, le jeune Français est mort des suites d'une hémorragie due à ses blessures au niveau des jambes, très peu de temps après son coup de téléphone aux secours. "La mort a suivi de peu son appel (au secours, à 8h57). A 10h, il était probablement déjà mort", a souligné cette source à des journalistes." Après son évacuation, son corps a été transféré à l'hôpital de Sapri, où doit se dérouler l'autopsie. 

Les secouristes ont veillé son corps toute la nuit

Les secouristes mobilisés pour retrouver Simon Gautier, l’étudiant français de 27 ans qui avait appelé à l'aide il y a 9 jours après s'être blessé en effectuant seul une randonnée dans le sud de l'Italie, ont récupéré le corps, ce lundi 19 août. Auparavant, des membres des secours alpins l'avaient veillé toute la nuit dans cette zone escarpée où les falaises plongent dans la mer sur la commune de San Giovanni a Piro, à près de 200 km au sud de Naples

 Les secouristes ont placé le corps sur une civière et l'ont fait descendre en rappel jusqu'à une petite plage en contrebas. De là, une vedette des garde-côtes l'a récupéré et emmené à la mi-journée au port de Policastro Bussentino. Il a ensuite été conduit à l'hôpital le plus proche, à Sapri, a confirmé un responsable des forces de l'ordre.

Lire aussi

Sportif et organisé, Simon Gautier vivait depuis deux ans à Rome pour rédiger une thèse en histoire de l'art. 

La famille et les proches de Simon Gautier sont toujours sur place. Plusieurs de ses amis sont venus en Italie pour aider dans les recherches. Au lendemain de l'annonce du décès du jeune homme, ils se disent "épuisés tant physiquement que psychologiquement". Ils ont lancé une cagnotte en ligne, toujours active, pour financer leur déplacement et soutenir la famille.

Certains d'entre eux dénoncent auprès des médias italiens "des erreurs du début à la fin, depuis le moment où la machine des secours s'est mise en marche (...) On pouvait faire plus et surtout, les efforts qui ont été faits ces derniers jours auraient dû être faits dès le 9 août". Pour faire la lumière sur ces accusations concernant le déroulement des opérations de secours, en même temps que pour procéder à l'autopsie, la gendarmerie locale a annoncé qu'une enquête avait été ouverte.

Le Drian remercie les autorités italiennes

"C'est avec une très grande tristesse que j'ai appris que le corps de Simon Gautier avait été retrouvé sans vie ce soir en Italie", a quant à lui déclaré dimanche soir dans un communiqué le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. "Je remercie les autorités italiennes qui se sont mobilisées pour le retrouver", a-t-il ajouté, alors que les proches du jeune homme ont pendant plusieurs jours dénoncé le manque de moyens engagés pour tenter de le retrouver.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter