Six détenus de Guantanamo transférés vers Oman

International

ÉTATS-UNIS - Washington a annoncé ce samedi 13 juin que six prisonniers de la base de Guantanamo avaient été transférés vers le sultanat d'Oman. Depuis 2014, 28 détenus ont quitté la prison militaire.

Guantanamo continue de se vider. Les Etats-Unis ont annoncé ce samedi que six prisonniers yéménites avaient été transférés de la prison militaire située à Cuba, vers le sultanat d'Oman.

"Les Etats-Unis sont reconnaissants envers le gouvernement d'Oman pour son geste humanitaire et pour sa disposition à soutenir les efforts américains en vue de fermer l'unité de détention de la base de Guantanamo", a ainsi déclaré le département d'Etat dans un communiqué.

Une fermeture souhaitée par Obama, mais pas simple

Un transfert qui confirme un peu plus le souhait émis par Barack Obama, dès 2009, de fermer Guantanamo. En janvier dernier, le Pentagone avait d'ailleurs annoncé le transfert de quatre prisonniers vers Oman et l'Estonie.

Mais si depuis 2014, 28 prisonniers de Guantanamo ont été transférés, la fermeture de la prison militaire est encore loin d'être actée. En décembre dernier , la majorité républicaine au Congrès avait en effet voté des dispositions empêchant le président Barack Obama de fermer le centre de détention.

116 hommes sont encore détenus

Celles-ci interdisant tout transfert de détenus sur le sol américain, même pour y être jugés, l'administration Obama n'a d'autre choix que de trouver des pays d'accueil pour les détenus libérables, tout en gardant à Guantanamo ceux qui doivent être jugés. Pour faire face à ce problème, la Maison Blanche travaille d'ailleurs à la rédaction d'une nouvelle proposition de fermeture de la prison, comme l'a annoncé le secrétaire à la défense Ashton Carter il y a une semaine.

Pour rappel, le camp de Guantanamo avait été ouvert un an après les attentats du 11 septembre 2001 au sein d'une base militaire américaine, située à Cuba. Il accueille des prisonniers faits par l'armée américaine dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, hors de tout cadre juridique. Vivement critiquée dans l'opinion publique internationale, elle compte désormais 116 détenus.

À LIRE AUSSI
>>
Un détenu de Guantanamo publie son journal intime
>>
Jason Wright, le militaire américain devenu héraut anti-torture

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter