Six questions pour comprendre le Brexit

Six questions pour comprendre le Brexit

ROYAUME-UNI - Les Britanniques se prononcent ce jeudi sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne. Un vote incertain aux conséquences potentiellement lourdes. A la veille du scrutin, Metronews vous donne les clés de ce scrutin explosif.

 Qui vote ?
C'est parti. Ce jeudi, les Britanniques sont appelés à se prononcer pour ou contre le maintien du Royaume-Uni. Après une campagne enflammée sur le destin de la couronne au sein de la communauté européenne, quelque 46,5 millions d'électeurs vont pouvoir voter entre 7 heures et 22 heures (locales). Les citoyens britanniques âgés de 18 ans et plus le jour du vote et qui sont inscrits sur les listes électorales pourront participer au référendum, ainsi que les ressortissants de la République d'Irlande et du Commonwealth résidents au Royaume-Uni et les citoyens de Gibraltar. Pour les ressortissants vivant à l'étranger, seuls ceux étant résidents depuis moins de 15 ans seront autorisés à voter, après qu'un recours déposé devant la Cour suprême britannique a été rejeté.

► Sur quelle question ?
Les Britanniques sont appelés à se prononcer sur la question suivante : "le Royaume-Uni doit-il rester un membre de l'Union européenne ou quitter l'Union européenne?". A la place des traditionnels "oui" et "non", la Commission électorale a préféré donner le choix aux électeurs entre deux bulletins où il est inscrit soit "Remain a member of the European Union" (Rester un membre de l'Union européenne), soit "Leave the European Union" (Quitter l'Union européenne).

► Quand connaîtrons-nous les résultats ? 
Le dépouillement doit débuter à la clôture des bureaux de vote et le résultat ne devrait être connu que vendredi matin, ou au plus tôt dans le milieu de la nuit, aucun sondage officiel de sortie des urnes n'étant prévu en raison de l'incertitude qui s'annonce. A la City, néanmoins, les acteurs financiers se préparent à passer une nuit blanche pour réagir au plus vite aux bouleversements qui pourraient secouer les places boursières européennes et mondiales à l'issue du vote.

A VOIR AUSSI >>  PHOTOS - Brexit : qui est pour et qui est contre chez les personnalités britanniques ?

► D'où est parti le Brexit ?
Le lancement d'un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne est l'initiative du Premier ministre conservateur David Cameron qui, sur fond de montée du parti populiste et europhobe UKIP en 2013, a promis, s'il était réélu en 2015 et que l'UE ne se réformait pas, de consulter ses concitoyens sur cette question brûlante, qui n'a cessé d'agiter sa formation politique. Contre le Brexit, David Cameron a mené ses derniers mois une campagne pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE, sans toutefois semblait renverser l'opinion des partisans du "out".

► Que disent les derniers sondages ?
A la veille du vote, l'issue du scrutin reste incertaine tant l'écart entre partisans du maintien et de la sortie s'est resserré ces dernières semaines. Selon la moyenne des six derniers sondages réalisée par le site "What UK thinks", le camp du "Remain" (rester, dans l'UE) et celui du "Leave" (sortir) étaient à égalité parfaite mardi, 50/50. La semaine dernière, le camp du Brexit avait le vent en poupe. Mais les derniers sondages semblent montrer une légère inflexion vers le camp du "Remain" après le meurtre jeudi de la députée pro-européenne Jo Cox .

► Que se passera-t-il ensuite ?
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a prévenu mercredi qu'il n'y aurait "en aucune sorte de nouvelle négociation" avec Londres à l'issue du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne. Offensif, il a lancé un "Dehors c'est dehors" ce jeudi à l'intention des électeurs britanniques. Même son de cloche de la part du président François Hollande, qui a estimé ce jeudi qu'un "Brexit" serait "irréversible", avec, pour Londres, le "risque très sérieux" de ne plus pouvoir accéder au Marché unique. Indépendamment de l'issue du référendum, l'initiative britannique bouscule déjà l'UE. Un rendez-vous entre François Hollande et Angela Merkel a été fixé à Berlin la semaine prochaine pour discuter de l'avenir de l'Europe.

EN SAVOIR +
>> 
Ce que le Brexit changerait pour... l'économie britannique (et celle des autres) >> Brexit : au fait, pourquoi les Anglais votent-ils le jeudi ? >> Notre dossier complet sur le Brexit 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.