Slovénie : la statue de Melania Trump incendiée

Slovénie : la statue de Melania Trump incendiée

DESTRUCTION - A Sevnic, sa ville natale en Slovénie, une statue représentant la First Lady a été incendiée dans la nuit du 4 au 5 juillet dernier, jour de la fête nationale américaine.

La statue de Melania Trump est partie en fumée. A Sevnic, petite ville slovène, on était plutôt fier d'être la ville natale de Melania Trump lorsque son mari a été élu à la Maison-Blanche. On avait même érigé une statue en son honneur. Mais les temps ont, semble-t-il, changé.

Durant le week-end de la fête nationale américaine, le 4 juillet dernier, cette représentation de la First Lady a été incendiée. Une information qui émane de l'artiste américain Brad Downey, qui avait supervisé la réalisation de la sculpture. Celle-ci montrait Melania Trump dans le tailleur bleu qu'elle portait le jour de l'investiture de son mari à Washington. 

Voir cette publication sur Instagram

Monument

Une publication partagée par BRAD DOWNEY (@bigtimebrad) le

Lire aussi

Cette sculpture, qui avait fait beaucoup parler lors de son installation, a été endommagée et retirée à l'initiative de l'artiste, dès que la police l'en a informé. Il n'a pas voulu que son oeuvre demeure exposée ainsi. Une copie en bronze pourrait remplacer l'ouvrage en bois, a-t-il ajouté. D'après l'artiste américain, qui vit à Berlin, la statue avait été érigée pour alimenter le débat sur l'immigration aux Etats-Unis, dont la Première dame est devenue malgré elle l'une des figures les plus connues en raison de ses origines slovènes.  

Les Slovènes apprécient-ils vraiment ce genre d'oeuvre ? On pourrait se poser la question. En janvier dernier, déjà, une grande statue en bois représentant Donald Trump avait également été incendiée à Moravce, à l'est de Ljubljana. Il ne reste rien de la création de huit mètres de haut construite en planches de bois et parodiant le président américain, en costume sombre, cravate rouge, mine renfrognée, célèbre mèche couleur paille faite de planches dressées vers l'avant. Ironiquement baptisée "Statue de la liberté" par son auteur, elle avait été inaugurée fin août 2019 mais sa présence avait fini par déranger les habitants en raison des nombreux curieux qu'elle attirait.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinats"

Fin de la traque dans les Cévennes : comment les gendarmes ont poussé le fugitif à se rendre

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.