Soldat tué à Londres : perpétuité pour le principal bourreau

Soldat tué à Londres : perpétuité pour le principal bourreau

DirectLCI
JUSTICE - Principal coupable du meurtre du soldat britannique Lee Rigby en mai dernier, Michael Adebolajo a été condamné mercredi à passer le restant de ses jours derrière les barreaux. Son complice, Michael Adebowale, a lui écopé d'une peine de 45 ans de prison.

Le meurtre avait choqué le Royaume-Uni et provoqué une vive émotion. Celle-ci était encore palpable ce mercredi à l'Old Bailey, un tribunal situé au cœur de Londres où Michael Adebolajo et Michael Adebowale ont été fixés sur leur sort après avoir été reconnus coupables en décembre du meurtre du soldat Lee Rigby. Le premier, âgé de 29 ans, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et le second, 22 ans, à passer un minimum de 45 ans derrière les barreaux par le juge Nigel Sweeney.

Après avoir semé la terreur dans le quartier de Woolwich le 22 mai dernier, en tuant leur victime au hachoir après l'avoir renversée en voiture, les deux hommes, d'origine nigériane, convertis à l'islam, se sont de nouveau illustrés dans le tribunal londonien. Refusant de se lever au moment de la sentence, ils ont dû être évacués par la force par des policiers après s'en être pris verbalement au juge au moment où ce dernier soulignait que leurs opinions trahissaient la religion qu'ils avaient embrassée. La séance a alors été brièvement interrompue et les bourreaux du soldat Rigby reconduits en cellules aux cris d'"Allah akbar".

"Justice a été rendue"

Cet incident symbolise la tension qui régnait aux abords du palais de justice, où de nombreux partisans de l'English Defence League, un mouvement politique d'extrême droite combattant l'islam radical, étaient massés pour réclamer le rétablissement de la peine de mort. La police londonienne a d'ailleurs indiqué avoir procédé à trois arrestations en marge d'une audience éprouvante pour la famille du soldat Rigby.

Les proches du défunt ont en effet dû faire face à deux hommes qui n'ont exprimé aucun regret, si ce n'est celui de ne pas avoir trouvé la mort lors de leur interpellation. "Nous souhaitons remercier le juge et les tribunaux pour ce que nous croyons être des peines de prison adaptées", ont fait savoir les proches de Lee Rigby par voie de communiqué. Nous aimerions également remercier tous ceux qui nous ont soutenus ces neuf derniers mois. Nous sommes satisfaits que justice ait été rendue."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter