Soldats tués au Mali : ces fausses images du crash d'hélicoptères

Soldats tués au Mali : ces fausses images du crash d'hélicoptères
International

A LA LOUPE - De nombreuses photographies circulent sur les réseaux sociaux d'Afrique de l'Ouest à propos de l'accident d'hélicoptères ayant entraîné la mort de 13 soldats impliqués dans l'opération Barkhane au Mali. Pourtant, aucune image de ce crash n'a été publiée.

Treize militaires français ont trouvé la mort dans la soirée du 25 novembre, lors d'une opération de combat au Mali. Deux hélicoptères qui appuyaient une attaque contre des djihadistes au Sahel sont entrés en collision. Depuis, de nombreuses images censées relater cet accident circulent sur les réseaux sociaux d'Afrique de l'Ouest. Il s'agit notamment de photos de précédentes collisions survenues en Argentine ou encore en Syrie. De simples citoyens mais aussi des médias africains diffusent ces images sorties de leur contexte. LCI retrace leurs origines.

Un crash d'hélicoptère survenu en Syrie en 2013

Une photographie montrant un hélicoptère couché sur le flanc est utilisée pour illustrer le terrible accident survenu dans le cadre de l'opération Barkhane. On la retrouve sur des sites d'informations comme MaliActu.info ou encore le site burkinaké, Aujourd'hui au Faso.

Une recherche d'image inversée nous permet de retrouver une première occurrence de cette image en février 2013, sur un blog dédié à l'aviation militaire syrienne. De nombreuses photographies de ce même crash d'hélicoptère sont visibles, comme nous pouvons le voir sur la capture d'écran ci-dessous. Selon l'auteur de ce blog, l'incident serait survenue le 3 février 2013 dans la région de Mansoura, à proximité de la ville Al Tabaqa (province d'Al Raqqa). 

Les sites russes  Lost Armour et Sky War indiquent cette même date, photographies à l'appui.

Selon certaines sources, ce Mil Mi-8, un hélicoptère russe, aurait été abattu par des rebelles. D'autres avancent que l'engin a rencontré des problèmes techniques forçant le pilote à réaliser un atterrissage d'urgence. Des informations que nous n'avons pas pu authentifier.

Des vidéos de propagande djihadiste, disponibles sur Internet, relate également cet événement. La chaîne d'information en continue russe RT avait à l'époque utilisé des extraits de l'une d'entre elles, postée par un vétéran américain, Eric Karun. Ce dernier, qui s'était filmé sur les lieux en présence de membres d'Al Qaida, a été accusé de trahison par le gouvernement américain. 

Depuis, cette image d'hélicoptère sur son flanc a été utilisée, à mauvais escient, pour illustrer des crashs survenus en Irak, en Afghanistan ou encore en Algérie.

La carcasse d'"Air Cocaine"

Si spectaculaire qu'elle soit, la photographie ci-dessous ne montre pas la carcasse d'un hélicoptère mais d'un avion. Il s'agit en réalité du Boeing de l'affaire "Air Cocaïne" prise par un photographe de RFI.

En novembre 2009, un Boeing avait été découvert dans la région de Gao, calciné. Selon la police anti-drogue, cet avion en provenance du Venezuela avait atterri en plein désert malien avec une cargaison de dix tonnes de cocaïne, d'une valeur estimée à 300 millions d'euros. Le pilote n'ayant pas réussi à repartir, les trafiquants de drogue avait incendié l'appareil pour supprimer de possibles indices permettant de remonter la filière, et s'étaient échappés en 4x4. L'enquête a permis l'arrestation de plusieurs protagonistes dont un Français.

Un exercice militaire de la Turquie et de l'Azerbaïdjan en 2015

Un cliché d'un hélicoptère en flammes a été utilisé par de nombreux sites d'informations, mais il s'agit là d'une photo d'illustration. Une recherche inversée d'image permet de trouver la source. Nous la retrouvons sur le site de l'agence de presse Trends avec d'autres images et vidéos de la scène ainsi que sur le site de l'agence Reports. Nul accident ici, il s'agit en réalité d'un exercice militaire mené conjointement par la Turquie et l'Azerbaïdjan le 14 mai 2015. Des tirs à balles réelles ont été réalisés dans le cadre de ces exercices tactiques conjoints.

L'agence de presse turc Anadolu l'a réutilisée à plusieurs reprises pour illustrer des crashs d'hélicoptères en précisant toutefois la source en légende : "Ministère de la Défense de l'Azerbaïdjan".

L'accident mortel de "Dropped"

Certains internautes accusent les autorités de mentir sur le contexte du drame, affirmant que les hélicoptères ne participaient à aucune mission, lorsque la collision est survenue. "Observer (sic) les images du crash des deux hélicos. Quel combat menaient-ils ? Contre quels djihadistes ? Où sont les roquettes et autres obus tirés du ciel ????", peut-on lire dans de nombreux posts sur Facebook, reprenant mot pour mot les mêmes questions et affirmant avoir obtenu des "images satellitaires".

Ces détracteurs s'appuient cependant sur des clichés d'un autre accident survenue en Argentine, dans la province de La Rioja au nord-ouest du pays, en 2015. Tristement célèbre en France, il s'agit du crash survenu lors de l'enregistrement de l'émission Dropped. A bord des engins, huit français ont perdu la vie, dont la navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat ou encore le boxeur Alexis Vastine.

Toute l'info sur

Collision d’hélicoptères au Mali : treize militaires français tués

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent