Sommet entre Kim Jong-Un et Donald Trump : voyager en train ultra-sécurisé, une passion familiale

Sommet entre Kim Jong-Un et Donald Trump : voyager en train ultra-sécurisé, une passion familiale

PASSION WAGON - Kim Jong-Un est arrivé ce mardi au Vietnam pour sa nouvelle rencontre avec le président américain Donald Trump. Une visite effectuée en train, comme le veut la "tradition" familiale".

Tel père tel fils. Pour se rendre à Hanoï, au Vietnam, théâtre de sa seconde rencontre avec le président américain Donald Trump, Kim Jong-Un a une nouvelle fois utilisé son désormais célèbre train blindé. Il l'avait déjà utilisé en mars dernier, entre autres, à l'occasion d'un voyage secret à Pékin. 

Lire aussi

Un train couleur vert olive avec des bandes jaunes, que les Nord-coréens connaissent bien puisqu'il ressemble à s’y méprendre à celui de son père, Kim Jong-Il. Ce dernier s'en était d'ailleurs servi en 2010 pour rejoindre la capitale chinoise, indique le quotidien Joongang. 

Véhicules blindés et petits hélicoptères à bord

Il faut dire que, durant son règne, le père de l’actuel dirigeant de la Corée du Nord avait pour habitude de se montrer à bord de ce moyen de transport. Et pour cause : il avait peur de l’avion. Il a ainsi emprunté des trains ultra sécurisés durant les sept visites qu'il a effectuées en Chine et ses trois voyages en Russie, pendant son règne de 1994 à 2011. Le voyage de 2011 - auquel a participé Kim Jong-Un - fut un marathon de 6000 kilomètres qui le conduisit entre autres à Pékin, Nanjing et Shanghaï. 

Kim Jong-Il s'était aussi rendu en train en Russie, à Moscou en 2001, puis dans la ville sibérienne d'Ulan-Ude en 2011, où il avait rencontré le président Dmitri Medvedev. C’est même dans un train qu’il serait mort, selon la version officielle nord-coréenne, en 2011, à cause d'une crise cardiaque.

En vidéo

Les sosies de Donald Trump et de Kim Jong Un ensemble aux JO

Selon la presse sud-coréenne, la dynastie Kim dispose de plusieurs trains spéciaux quasiment identiques, produits par une usine de Pyongyang. Ils sont composés en général de deux locomotives et de 17 à 21 wagons et ne peuvent dépasser les 60 kilomètres par heure. Ils sont protégés par des blindages, équipés de téléphones satellite et d'écrans de télévision, et comportent des salles de conférences, chambres à coucher et zones réservées aux réceptions, rapporte le quotidien Chosun. Ils transportent des véhicules blindés et des petits hélicoptères en cas d'urgence, d'après la presse.

Pour des raisons de sécurité, trois trains identiques étaient déployés pour chaque voyage à l'étranger de Kim Il-Sung, le père fondateur de la Corée du Nord, et de Kim Jong-Il. Pour d’autres raisons, propagandistes celles-ci, les wagons dans lesquels ont voyagé Kim Il-Sung et Kim-Jong Il trônent au mausolée Kumsusan de Pyongyang où reposent également leurs dépouilles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde", souligne Gabriel Attal

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski "impossible" pour les vacances de Noël

Lire et commenter