Sondage - Crise grecque : les Français ont peur pour leurs économies

Sondage - Crise grecque : les Français ont peur pour leurs économies

FAILLITE – Selon un sondage OpinionWay pour Metronews, plus de deux Français sur trois craignent que la crise grecque ait un impact sur leurs économies.

Va-t-on payer pour les Grecs ? C'est la question qui hante aujourd'hui l'esprit des Français. Selon un sondage réalisé par OpinionWay pour metronews, 71% des personnes interrogées estiment que la crise qui secoue la Grèce aura un impact sur leurs économies. Une menace qui inquiète encore plus les partisans de la droite (81% de ceux qui ont voté pour Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle craignent pour leur épargne) que ceux de la gauche (74% des électeurs de Hollande).

EN SAVOIR + >> Les 10 mots pour comprendre la crise grecque

A première vue, on pourrait difficilement leur donner tort. L'Union européenne a en effet donné jusqu'à dimanche au Premier ministre Alexis Tsipras pour proposer de nouvelles réformes en échange de l'aide financière qu'il demande. S'il s'y refuse, les autres pays de la zone euro pourraient décider de fermer les vannes, mettant le pays dans une situation de faillite. Selon un chiffrage du rapporteur de la Commission des finances du Sénat, Albéric de Montgolfier, une faillite totale de la Grèce coûterait 65 milliards d'euros à la France. Soit autant que les crédits accordés au ministère de l'Education nationale. Divisé entre les 66 millions de Français, cette somme représente un total de 985 euros par personne.

"On ne va pas demander un chèque la semaine prochaine"

Alors faut-il s'attendre à une taxe spéciale sur l'épargne des Français pour éponger la dette grecque ? Non. En effet, les sommes prêtées par notre pays à Athènes ont déjà été empruntées sur les marchés et donc rajoutées à la dette publique de notre pays. Il n'y a donc pas besoin d'aller chercher l'argent ailleurs. "On ne va pas demander un chèque aux Français la semaine prochaine", résumait la semaine dernière Agnès Bénassy-Quéré, de l'Ecole d'économie de Paris, dans Les Echos .

EN SAVOIR +
>>
La Bulgarie ne veut plus payer pour la Grèce
>>
L'Allemagne est-elle ingrate face à la dette grecque ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La vaccination des soignants est "une exigence éthique", selon l'Ordre des médecins

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter