SOS Chrétiens d'Orient : libération des trois Français et de l'Irakien pris en otage fin janvier

L'association française SOS Chrétiens d'Orient a été fondée en 2013.
International

OTAGES - Antoine Brochon, Julien Dittmar, Alexandre Goodarzy et Tariq Mattoka, enlevés depuis le 20 janvier à Bagdad, ont été libérés par leur geôliers, a annoncé l'Elysée jeudi 26 mars.

Les quatre membres de l'ONG SOS Chrétiens d'orient, trois Français et un Irakien, qui avaient été pris en otage le 20 janvier par un groupe inconnu à Bagdad, ont été libérés, s'est félicité l'Elysée jeudi 26 mars. Les Français Antoine Brochon, Julien Dittmar, Alexandre Goodarzy et l'Irakien Tariq Mattoka, avaient disparu près de l'ambassade française de la capitale irakienne, alors qu'ils cherchaient à "renouveler leur visa et enregistrer l'association des autorités irakiennes", avait alors expliqué le directeur général de l'ONG Benjamin Blanchard.

Lire aussi

En vidéo

Les trois Français de l'ONG SOS Chrétiens d'Orient toujours portés disparus en Irak

"Salariés expérimentés", selon leur directeur, ils auront donc passé deux mois sur place, à travailler pour cette ONG qui s'est fait une spécialité d'apporter aide d'urgence, médicale et éducative aux populations chrétiennes harcelées dans cette région où la persécution des chrétiens est monnaie courante. A l'époque, le pays était en proie à des manifestations, certaines contre le gouvernement et l'influence de l'Iran, d'autres contre la présence militaire américaine sur le territoire.

Dans un très bref communiqué, la présidence de la République explique que "la France a déployé tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement". Le chef de l'Etat a également exprimé "sa gratitude aux autorités irakiennes pour leur coopération". Ni le groupe auteur de l'enlèvement, ni la raison de ce dernier, pas plus qu'une éventuelle revendication de sa part, n'avait été communiquées.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent