Soupçons de fraude fiscale au Japon : Carlos Ghosn inculpé, sa garde à vue prolongée

International

Toute L'info sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

FRAUDE - L'homme d'affaires Carlos Ghosn, en détention depuis trois semaines, a été inculpé, ont annoncé les médias japonais lundi 10 décembre. Il est poursuivi pour avoir dissimulé 5 milliards de yens entre 2010 et 2015. Sa détention a par ailleurs été prolongée sur la base de nouvelles charges.

Le bureau des procureurs de Tokyo a annoncé lundi 10 décembre l'inculpation de Carlos Ghosn pour dissimulation d'une partie des revenus qu'il avait perçus chez Nissan sur 5 ans. La nouvelle, indiquée par des médias japonais, intervient trois semaines après l'arrestation surprise du PDG de l'alliance automobile formée entre Nissan, Renault et Mitsubishi Motors.

La marque Nissan a également été mise en examen en tant qu'entité morale, selon l'agence Kyodo et la chaîne publique NHK, le parquet jugeant que la responsabilité de l'entreprise était aussi engagée, car c'est elle qui a remis les rapports incriminés aux autorités boursières.

Lire aussi

En l'occurrence, c'est 5 milliards de yens, soit 38 millions d'euros, que Carlos Ghosn est accusé d'avoir dissimulé aux autorités fiscales. Des soupçons qui lui valent d'être en garde à vue depuis trois semaines, auxquels vont s'ajouter, informent les médias japonais, d'autres soupçons, portant cette fois sur la dissimulation de 4 milliards de yens sur une période allant de 2015 à 2018. Ce qui allongerait sa période de détention jusqu'à Noël.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter