VIDÉO - Le Premier ministre irlandais profite de la Saint-Patrick pour tacler Trump avec finesse

PIQUANT - Alors que le Premier ministre irlandais s’est rendu à la Maison Blanche, comme le veut la tradition pour la Saint-Patrick, il en a profité pour lancer une pique à Donald Trump, lui rappelant que le patron de l’Irlandais était aussi celui des immigrés.

Le décret anti-immigration de Donald Trump, le Premier ministre irlandais n’en veut pas, et c’est avec beaucoup de finesse qu’Enda Kenny le lui a fait savoir. Comme le veut la tradition, il a rencontré le Président des États-Unis à la Maison Blanche le jour de la Saint-Patrick.  


"Il est fort à propos de se réunir ici chaque année pour célébrer la Saint-Patrick et son héritage. Lui aussi était un immigré", a déclaré le Premier ministre irlandais lors de son discours. "Bien qu’il soit le saint patron de l’Irlande pour beaucoup de personnes dans le monde entier, il est aussi un symbole, le patron des immigrés", a-t-il ajouté sous les yeux de Donald Trump. 

À aucun moment il ne fait de référence direct à la politique anti-immigration de son homologue. Moins de 24 heures après que le décret a été bloqué par un juge fédéral de Hawaï, ces mots sont pourtant lourds de sens. Les Irlandais "ont vu l’Amérique comme un refuge, une opportunité. Nous sommes venus et nous sommes devenus américains".


Près de 35 millions d’Américains revendiquent un héritage irlandais. La tradition veut donc que le Président des États-Unis arbore une cravate verte chaque année le 17 mars et qu’il salue le Premier ministre irlandais depuis la Maison-Blanche. Enda Kenny a été lourdement critiqué sur sa rencontre avec Donald Trump. Ses propos pourraient être une manière de rappeler qu’il ne cautionne pas ce décret. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le "Muslim Ban" de Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter