Suède : qui est l’auteur de l’attaque au sabre dans une école ?

International
DirectLCI
PORTRAIT - Ce jeudi, un homme masqué, armé d'un sabre, a tué un enseignant et un élève et grièvement blessé deux autres personnes dans une école suédoise, avant d’être tué par la police. La presse précise qu’il était proche de l’extrême droite.

Son masque de Dark Vador a poussé certains élèves à faire des photos avec lui. L'auteur d'une attaque meurtrière au sabre, perpétrée jeudi dans une école suédoise d'un quartier populaire de Trollhättan et fréquentée par des jeunes issus de l'immigration, était un sympathisant des mouvements d'extrême droite radicaux, affirment plusieurs médias suédois. Certains ont commencé à dresser le portrait d'un jeune homme violemment hostile à l'islam et à l'immigration, fasciné par les films de guerre et les romans de Stephen King.

Agé de 21 ans, le tueur, dont l'identité n'a pas été dévoilée, avait publié sur son compte YouTube des films sur Hitler et le nazisme, et la police "examine" de ce fait le "mobile politique" affirme le magazine Expo qui étudie les groupuscules d'extrême droite. Sur son compte Facebook, il avait posté la semaine dernière un appel des Démocrates de Suède, parti d'extrême droite représenté au Parlement, à la tenue d'un référendum sur l'immigration.

Touché au foie par la police

Armé d'un sabre et de couteaux, l'homme a tué un enseignant et un élève, blessant grièvement deux autres personnes qui se trouvaient jeudi soir entre la vie et la mort. Il est décédé à l'hôpital après avoir été blessé par balle, notamment au foie, par un policier dans l’établissement. Ses motivations restaient inconnues jeudi soir.

L'enquête en est encore à ses balbutiements, mais si le profil du meurtrier se confirmait, il s'inscrirait dans "la tendance que l'on a pu voir aux Etats-Unis de ces jeunes hommes blancs en colère qui se sont radicalisés sur le net" et passent à l'acte pour "sauver la race blanche", souligne Daniel Poohl, rédacteur en chef d'Expo. Le Premier ministre Stefan Löfven, qui s'est rendu sur place dans l'après-midi, a évoqué "un jour sombre pour la Suède".

EN SAVOIR + >> Armé d'un sabre, il tue enseignant et un élève dans une école

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter