Surendetté, désespéré... le calvaire d'un Britannique arrêté pour avoir effleuré la hanche d'un homme à Dubaï

Surendetté, désespéré... le calvaire d'un Britannique arrêté pour avoir effleuré la hanche d'un homme à Dubaï

RÉCIT - Jamie Harron, 27 ans, s'est confié dans le "Daily Mail" sur son arrestation à Dubaï après avoir effleuré la hanche d'un homme originaire de Jordanie dans un bar. Il risque trois ans de prison.

Cette affaire "m'a brisé tant sur le plan financier qu'émotionnel". En juillet dernier, Jamie Harron, jeune Britannique de 27 ans, a été arrêté pour "indécence publique" et consommation d'alcool à Dubaï (Emirats Arabes unis). Alors qu'il était dans un bar, son verre a failli se renverser. Par réflexe, il a voulu le rattraper mais, ce faisant, il a "touché un homme sur sa hanche", rapportait alors le quotidien britannique The Guardian. Aujourd'hui, après plus de trois mois sur place, le jeune homme risque toujours trois ans de prison.

Lire aussi

Le jeune homme surendetté

"Jamie est un bon gars. Il n'a jamais causé d'ennui et n'a jamais eu de problèmes", a affirmé ce dimanche  son père, Graham, auprès de l'organisation non gouvernementale Detained in Dubai, comme le rapporte le Daily Mail. "Nous n'arrivons pas à croire que ce cauchemar dure depuis trois mois". Les parents de Jamie Harron affirment qu'ils ne peuvent plus fermer l'oeil de la nuit. "Nous sommes une famille unie et rien que de se dire qu'il pourrait passer trois jours en prison, ça nous tue, alors trois ans, vous imaginez !"

La famille du Britannique a affirmé au Daily Mail que cette affaire leur a déjà coûté plus de 35.000 euros, laissant leurs finances dans un état lamentable. Et les choses se sont encore aggravées avec le licenciement du jeune homme en plein milieu de la procédure. Ce dernier doit donc faire face à des dépenses exorbitantes et une dette qui ne fait qu'augmenter. "Toute cette affaire est comme une sorte de rêve horrible et je ne sais pas quand est-ce que cela va s'arrêter", a confié Jamie Harron. "Je pensais que j'en aurais déjà fini aujourd'hui, mais cela semble loin d'être le cas".

Les Affaires étrangères britanniques pointées du doigt

Le jeune homme paraît aujourd'hui désespéré. "J'ai de la chance d'avoir des amis chez qui rester, mais cette histoire m'a brisé tant sur le plan financier qu'émotionnel. Je suis endetté à cause des frais judiciaires, et je ne pourrai même pas aller en appel si besoin à cause du manque d'argent", a-t-il confié. 

D'après les propos rapportés par le quotidien britannique, le père de Jamie Harron, Graham, s'en est pris au ministère britannique des Affaires étrangères qui promeut régulièrement Dubaï comme une destination touristique de choix sans pour autant expliquer les possibles dangers auxquels s'exposent les visiteurs. "Les gens doivent arrêter d'aller dans ce pays", a ainsi déclaré le père de l'accusé. "Depuis que Jamie a été arrêté, j'ai fait des recherches et constaté que ce genre de cas est bien plus fréquent qu'on ne peut penser". Selon l'avocat de Jamie Harron, de plus en plus de cas font en effet état de citoyens britanniques détenus à Dubaï sans pour autant que le ministère des Affaires étrangères n'alerte sur les risques lors des séjours touristiques.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vers un ralentissement du déconfinement au Royaume-Uni à cause du variant Delta ?

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.