Swen, touriste français bloqué au Venezuela : "Nous ne savons pas quoi faire"

International

TÉMOIGNAGE - Swen, un Français, devait juste faire escale au Venezuela le mercredi 27 juillet. Mais en raison des troubles dans la capitale, son vol n'est jamais parti et il se retrouve bloqué avec d'autres compatriotes en plein centre-ville de Caracas.

Cet été, Swen Rilhac, 30 ans, devait passer 3 semaines en Colombie. Le vol de ce Nantais est parti de Paris le mercredi 27 juillet, direction Bogota avec une escale Caracas. La première partie se passe bien, Air France assure comme prévu la liaison jusqu'à la capitale vénézuélienne et Swen rejoint ensuite directement la zone de transit internationale.

Mais là, la galère commence. Avianca, une compagnie colombienne qui devait prendre en charge son transport jusqu'à Bogota, a en effet annulé tous ses vols à l’arrivée et au départ de Caracas en raison de la situation dans le pays. "Nous n’avons pas compris ce qu’il se passait. Soit la décision a été prise avant que nous embarquions à Paris et nous n’avons pas été prévenus par Air France, soit cette compagnie a annulé son vol pendant que nous étions dans l’avion", nous explique Swen, que nous avons joint ce dimanche après-midi.

Lire aussi

Bloqué avec une quinzaine de Français en plein centre de Caracas

Swen se retrouve alors bloqué avec 66 passagers, dont 17 Français, dans la zone de transit internationale. Avianca leur propose un hébergement dans un hôtel. Mais tous les établissements aux alentours de l’aéroport étant pleins, il faut se rabattre sur un logement en plein centre de Caracas. En période d’élections contestées et de  violentes manifestations, le Français n’a pas le choix. "Ce n’est pas une ambiance de guerre civile mais toutes les routes sont bloquées" constate-t-il. 

Le samedi matin, après deux jours et demi passés à l'hôtel, les Français concernés reçoivent la visite de Romain Nadal, l'ambassadeur de France au Vénézuela. "Il nous a déconseillé de sortir, en nous disant que c’était potentiellement dangereux. Il a ajouté qu’il n’avait aucune solution pour le moment", regrette Swen.

En vidéo

Jour d'élection au Vénézuela : beaucoup préparent déjà leur fuite du pays

"Nous ne savons pas quoi faire"

Depuis Swen attend. "Nous ne savons pas quoi faire. Avianca nous conseille de trouver une solution à l’aéroport mais il se situe à 20 kilomètres du centre-ville. Et encore, une fois dans l’aéroport, nous n’aurons aucune garantie de pouvoir partir."

Le Nantais ne sait même pas s'il poursuivra ses vacances. Bref, Swen est bloqué dans l’hôtel et attend qu’une solution se dessine.  "Je voudrais bien trouver un moyen d’aller à Bogota mais le vol retour passe encore par Caracas, et je pourrais me retrouver bloqué une autre fois". 

Si jamais il envisageait d'annuler ses vacances et de revenir dans l'Hexagone, il lui faudra patienter. Air France, qui a suspendu sa liaison Paris-Caracas, ne reprend ses rotations que mercredi. Tous les vols sont ensuite complet pour la semaine, à l'exception de certaines places en Business coûtant plus de de 5000 euros.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter