Malaise à la CIA : que sait-on du mystérieux "syndrome de La Havane" ?

Malaise à la CIA : que sait-on du mystérieux "syndrome de La Havane" ?

EN BREF - La CIA a démis de ses fonctions son responsable à Vienne, accusé de n'avoir pas pris au sérieux des cas du mystérieux "syndrome de La Havane" dans son équipe et au sein de l'ambassade. Mais de quoi parle-t-on ?

Des dizaines de cas, tant au sein des employés de la CIA que des diplomates et de leurs familles, ont été signalés à Vienne récemment. L'agence américaine de renseignements juge que des signalements liés au "syndrome de La Havane" ont été traités avec scepticisme et insensibilité par l'un de ses responsables qu'elle a décidé, en conséquence, de démettre de ses fonctions, rapporte jeudi le Washington Post.

Mais quelle est donc cette mystérieuse maladie prise au sérieux par la CIA alors que les signalements se multiplient dans des missions diplomatiques américaines à travers le monde ? On fait le point.

A quand remontent les premiers cas ?

La visite de la vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris au Vietnam, retardée de plusieurs heures fin août par un "incident de santé anormal" signalé par l'ambassade américaine à Hanoï, avait braqué les projecteurs sur ce phénomène sur lequel Washington n'a toujours pas pu faire la lumière.

Lire aussi

Tout commence quand en 2016 de premiers diplomates américains en poste à Cuba commencent à se plaindre de malaises. Mais l'affaire n'éclate au grand jour qu'en 2017, lorsque Donald Trump rappelle la majeure partie de ses diplomates de La Havane pour répondre à cette nouvelle menace. Plus de vingt employés du gouvernement américain et membres de leurs familles sont concernés à Cuba entre fin 2016 et mai 2018, ainsi que des diplomates canadiens.

En 2018, des symptômes similaires frappent une dizaine d'autres diplomates américains en Chine. Des cas sont successivement signalés en Allemagne, en Australie, en Russie, à Taïwan et même à Washington. En juillet dernier, le journal The New Yorker rapportait déjà l'existence de plus d'une vingtaine de cas à Vienne, en Autriche, depuis le début de l'année.

Comment se manifestent les symptômes ?

Si le département d’État américain refuse de communiquer une estimation globale du nombre de personnes potentiellement concernées, une source proche du dossier a affirmé à l’AFP qu’à ce jour il est question de 200 cas confirmés ou présumés. "Chaque cas signalé d’un possible incident de santé inexpliqué est unique", et "nous prenons chaque signalement très au sérieux" pour "apporter aux employés touchés les soins et le soutien nécessaires", a affirmé le mois dernier à l’AFP un porte-parole de la diplomatie américaine. Jusque-là, les diplomates concernés ont souffert de maux divers incluant des problèmes d'équilibre et de vertige, de coordination, de mouvement des yeux, ainsi que de l'anxiété, de l'irritabilité et ce que des victimes ont appelé un "brouillard cognitif"

Lire aussi

Des chercheurs qui ont analysé les victimes par imagerie médicale ont même diagnostiqué des lésions cérébrales, assurant que le cerveau des concernés avait "subi quelque chose" provoquant des "changements".

Quid de la source de ces maux ?

Depuis le début, les autorités américaines ont oscillé, certains responsables minimisant des symptômes parfois attribués au stress, d'autres évoquant en privé de possibles attaques et soupçonnant des pays comme la Russie. Si 'idée d'"attaques acoustiques" ou de "harcèlement acoustique" a déjà été évoquée par un syndicat de la diplomatie américaine, Washington s'en est longtemps tenu à parler d'"attaques ciblées de nature inconnue".

Mais selon un rapport de l'Académie des Sciences américaine, "l'énergie dirigée d'ondes radio" est la cause la plus probable de ces symptômes. Il n'en reste pas moins qu'à ce jour, on ne connait ni le dispositif potentiellement installé, ni ceux qui auraient pu s'en servir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.