Syrie : 300 ouvriers enlevés par l'Etat islamique au nord de Damas

International

ATTAQUE – Environ 250 employés d'une cimenterie sont portés disparus depuis lundi après une attaque du groupe État islamique (EI) à Dmeir, une localité à 40 km au nord-est de Damas, ont affirmé des habitants.

Plus de 300 ouvriers d'une cimenterie au nord de Damas ont été enlevés par le groupe Etat islamique (EI), selon l'agence officielle syrienne Sana. Bien qu'en difficulté, avec la perte jeudi de la ville syrienne qui était son principal point de passage vers la Turquie, l'organisation djihadiste a entamé lundi une offensive dans la région de Dmeir, au nord-est de Damas.

C'est là, à Badia, que 300 ouvriers ont été enlevés. "Des groupes terroristes liés à Daech (acronyme arabe de l'EI) ont kidnappé plus de 300 employés et cadres de la cimenterie Al-Badia, dans la province de Damas. La compagnie a informé le ministère de l'Industrie qu'elle n'était pas en mesure actuellement d'entrer en contact avec les personnes enlevées", précise Sana.

Selon une source de sécurité, les jihadistes ont échoué dans la semaine à s'emparer de l'aéroport militaire et de la centrale électrique Techrine lors d'une offensive contre Dmeir tenue largement par les rebelles. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), a pour sa part indiqué que 35 combattants de l'EI et 20 membres des forces du régime ont été tués depuis lundi à Dmeir.

À LIRE AUSSI >>  Syrie : un charnier de 42 victimes de Daech découvert à Palmyre

Lire et commenter