INTERNATIONAL - Le nombre d'enfants touchés par la guerre en Syrie a plus que doublé au cours de la troisième année du conflit, atteignant 5,5 millions, selon un rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) publié mardi.

Une jeunesse sacrifiée. C'est le bilan dressé ce mardi par un rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), après trois années de guerre en Syrie. Un conflit qui a déjà touché 5,5 millions d'enfants, et fait plus de 10.000 victimes.

Dans ce rapport, intitulé "En état de siège - trois années d'un conflit dévastateur pour les enfants en Syrie", l'Unicef affirme qu'un million d'enfants se trouvent dans des zones assiégées ou inaccessibles et réclame plus d'aide humanitaire . "Privés d'aide, vivant dans des décombres et luttant pour trouver de la nourriture, de nombreux enfants syriens se sont retrouvés sans aucune protection, aide médicale ou soutien psychologique et ont peu ou pas accès à l'éducation", selon le document.

"Profonde détresse psychologique"

Selon l'Unicef, dont le rapport "illustre les profonds traumatismes vécus" par les enfants syriens, plus de deux millions d'entre eux ont besoin d'un traitement ou d'un soutien psychologique. "Pour les enfants syriens, les trois dernières années ont été les plus longues de leur vie. Doivent-ils endurer une autre année de souffrance?", s'est insurgé le directeur exécutif de l'Unicef Anthony Lake.

"La violence, l'effondrement du système éducatif et des services de santé, la profonde détresse psychologique et la détérioration de la conjoncture économique concourent à dévaster une génération" d'enfants syriens, souligne le texte. Hors du pays, 1,2 million d'enfants sont désormais réfugiés et vivent dans des conditions où les accès à l'eau potable, à la nourriture ou à l'éducation sont limités.

"Le prix que paient les enfants est réellement inacceptable", a déclaré la représentante adjointe de l'Unicef en Syrie, Hamida Lasseko, lors d'une conférence de presse à Genève. Le nombre d'enfants touchés par cette guerre représente "déjà la population d'un pays comme la Finlande ou le Danemark", a rappelé de son côté à Genève le porte-parole de l'Unicef pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Simon Ingram.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle forte baisse du nombre de patients hospitalisés en réanimation

"Mes choix sont toujours guidés par une seule idée, le bien de l'équipe de France", assure Didier Deschamps

Les variants sont-ils créés par les vaccins, comme l'affirme un ancien prix Nobel ?

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : la France dépose une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu

Aveyron : une éleveuse sous le choc après l’attaque de sa jument par des vautours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.