Syrie : des soldats américains combattraient secrètement Daech aux côtés des rebelles

International

APPUI – Selon BuzzFeed, des soldats des forces spéciales américaines seraient déployés depuis six mois dans le sud de la Syrie, où ils ferrailleraient contre le groupe Etat islamique aux côtés de combattants rebelles. Des combattants qui auraient d’ailleurs été formés par ces commandos de l’US Army.

Des soldats américains combattent-ils Daech au sol dans le sud syrien ? C’est en tout cas ce que laissent à penser les révélations du site BuzzFeed, qui affirme ce jeudi que des membres des forces spéciales de l’US Army seraient déployés depuis six mois en Syrie, où ils ferrailleraient contre l’organisation terroriste aux côtés de combattants rebelles. Des combattants qui auraient également été formés par les Etats-Unis. 

Ces commandos seraient présents à At-Tanf, une base militaire méridionale située tout près de la frontière avec la Jordanie et l’Irak, précise encore Buzzfeed, qui cite des sources parmi les rebelles et l’armée américaine. "Ils dorment sur place pendant plusieurs jours", affirme l’une d’entre elles sous couvert d’anonymat. "Par le passé, la durée était limitée à dix jours pour ces unités, mais elle a été levée ou le sera bientôt".

Lire aussi

Les soldats américains resteraient en deuxième ligne

"En général, ils font les plans de bataille avec nous et participent aux opérations en deuxième ligne", explique Mohannad Ahmed al-Tallaa, ancien officier de l’armée de Bachar al-Assad, qui dirige aujourd’hui l’un des deux groupes rebelles soutenus par les Etats-Unis à At-Tanf. "Mais si nous avons besoin de soutien en première ligne, ils viennent. Et quand les combattants de Daech arrivent par d'autres directions, ils les arrêtent", poursuit-il, partageant sa fierté d’évoluer aux cotés des soldats US. "Les Américains sont vraiment de bons combattants, ils savent comment mettre en œuvre la stratégie."

Ce n’est toutefois pas la première fois que des militaires américains se retrouvent à combattre Daech au sol, en Syrie ou en Irak. Ils ont par exemple appuyé les peshmergas kurdes, notamment dans la région de Raqqa, capitale autoproclamée de l’organisation terroriste. Difficile en revanche d’estimer leur nombre précis. 

Lire aussi

Ils ne sont pas là pour s’engager directement face l'ennemi- Le directeur des affaires publiques au Commandement des opérations spéciales américaines

Les premières informations faisant état d’une présence de soldats américains parmi les groupes rebelles d’At-Tanf, rappelle BuzzFeed, ont, elles, émergé le 9 avril, lorsque la base a été attaquée par Daech. Le Pentagone avait alors indiqué que cet assaut avait pu être repoussé grâce à l’action conjointe de militaires de la coalition et de groupes rebelles. Mais, croyait savoir à l’époque la presse américaine, ces soldats était censés être seulement de passage dans la région. 

Directeur des affaires publiques au Commandement des opérations spéciales des États-Unis, le major Hill décrit les engagements des troupes américaines en Syrie. "Ils fournissent des conseils et les soutiennent sur le renseignement, la surveillance et la reconnaissance, la logistique, les soins médicaux et l’assistance aérienne", détaille-t-il. "Ils ne sont pas là pour s’engager directement face l'ennemi", ajoute-t-il, soulignant leur "droit à se défendre si nécessaire". 

En vidéo

Attaque chimique en Syrie : le ton monte entre Trump et Bachar Al-Assad

Pour rappel, le conflit syrien, guerre complexe aux multiples acteurs et alliances débutée en mars 2011, a déjà fait plus de 320.000 morts et plusieurs millions de déplacés.

Lire et commenter