Syrie : douze orphelins français de familles djihadistes remis à la France par les autorités kurdes

International
RETOUR - Douze enfants de djihadistes partis combattre en Syrie ont été remis à une délégation française dimanche à Aïn Issa, près de la frontière avec la Turquie. Ils ont été remis aux autorités judiciaires françaises. Une poignée d'orphelins ont déjà été rapatriés en France.

Douze enfants, dont le plus âgé a dix ans, ont été remis à la France par les autorités kurdes en Syrie, a annoncé lundi Abdelkarim Omar, haut responsable des Affaires étrangères de l'administration kurde. Il s'agit, a indiqué cette source à l'AFP, d'orphelins français de familles djihadistes, qui vivaient dans des camps du nord-ouest du pays comme des dizaines de milliers de personnes ayant fui les offensives contre le dernier bastion de Daech. 


L'opération s'est déroulée dimanche dans la localité d'Aïn Issa, près de la frontière avec la Turquie. Les douze enfants ont été remis à une délégation française, en même temps que deux orphelins d'origine néerlandaise. 


L'information a été confirmée par le quai d'Orsay lundi en milieu de journée, précisant qu'il s'agissait d'enfants "mineurs, orphelins ou isolés" et qu'ils avaient été rapatriés. "Ces enfants ont été remis aux autorités judiciaires, ils font désormais l'objet d'un suivi médical particulier et d'une prise en charge par les services sociaux", a ajouté le ministère. "La décision a été prise au regard de la situation de ces jeunes enfants particulièrement vulnérables." 

Une poignée d'enfants en France

En vidéo

Enfants de djihadistes français : les familles se mobilisent pour les rapatrier

Jusqu'à présent, la France avait rapatrié une poignée d'orphelins et une fillette de trois ans. Selon le Quai d'Orsay, environ 450 ressortissants français affiliés à l'EI sont en prison ou retenus dans des camps de réfugiés.


Les autorités kurdes, qui administrent des camps dans le nord-est de la Syrie, où vivent des milliers d'orphelins, réclament depuis plusieurs mois le rapatriement des femmes et des enfants de djihadistes étrangers. Deux Américaines et six enfants, issus de familles liées à l'EI en Syrie, ont notamment été rapatriés la semaine dernière aux Etats-Unis. Des orphelins avaient aussi été remis à la Norvège, et environ 150 femmes  et enfants à l'Ouzbékistan.


En France, le Défenseur des droits s'était récemment inquiété des "traitements inhumains" subis par les enfants de djihadistes en Syrie, appelant le gouvernement à agir. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter