Syrie : la cité antique de Palmyre de nouveau encerclée par Daech

Syrie : la cité antique de Palmyre de nouveau encerclée par Daech
International

TERRORISME - Alors que la ville antique de Palmyre en Syrie avait été reprise au groupe Etat islamique fin mars par l'armée syrienne, les djihadistes menacent de nouveau le site, selon l'OSDH.

A peine reprise aux mains de Daech, la cité de Palmyre est de nouveau encerclée par les djihadistes. Alors que l’armée syrienne était parvenue à récupérer la ville antique fin mars et qu’un concert avait été donné dans l’amphithéâtre la semaine dernière, le groupe terroriste est parvenu mardi "à couper la route entre Homs et Palmyre près de l'aéroport militaire de Tiyas après une attaque lancée à partir de l'est de Homs", selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La coupure de cette route représente l'attaque la plus importante de Daech depuis la reconquête de Palmyre par le régime syrien avec l'appui de l'aviation russe, a déclaré le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane, faisant état de "violents combats". Le groupe djihadiste "encercle Palmyre de tous les côtés sauf au sud-ouest", selon lui. Ses combattants sont positionnés à 40 km à l'ouest de la ville, à 25 km à l'est, à 10 km au nord et à 12 km au sud. La route coupée est une "route principale" mais pas la seule entre Homs et Palmyre, a-t-il précisé.

 

La tactique de harcèlement de Daech

Toujours dans la même région, l'aviation du régime a bombardé les positions du groupe Etat islamique autour du champ gazier de Chaer, au nord-ouest de Palmyre, capturé la semaine dernière par les djihadistes, selon une source militaire. La guerre est devenue extrêmement mouvante dans le désert syrien où l'organisation terroriste mène une tactique de harcèlement contre l'armée en attaquant ses points faibles puis en se retirant lorsque le régime contre-attaque, pour lui infliger des pertes ailleurs.

Un cessez-le-feu instauré en Syrie le 27 février sous l'égide de Moscou et Washington a volé en éclat le 22 avril à Alep avec la reprise de violents combats qui ont fait près de 300 morts. Une nouvelle trêve temporaire entre régime et rebelles avait été instaurée le 5 mai puis prolongée lundi jusqu'à mercredi 21H00 GMT.
 

A LIRE AUSSI
>>  PHOTOS - Destruction de l'arc de triomphe de Palmyre : ces joyaux archéologiques saccagés par Daech
>>  Le numéro deux de Daech tué par les Etats-Unis

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent