La ville syrienne de Khan Cheikhoune, frappée par l'attaque chimique, à nouveau bombardée

International

Toute L'info sur

Frappes américaines en Syrie

FRAPPES AÉRIENNES - L'Observatoire syrien des droits de l'homme rapporte que la ville syrienne de Khan Cheikhoune a fait l'objet de nouvelles frappes aériennes, quelques jours après l'attaque chimique qui a fait au moins 86 morts. Il n'y aurait cette fois que des dégâts matériels.

Khan Cheikhoune, cible de nouvelles frappes aériennes : un témoin et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) rapportent qu'un avion de chasse a bombardé la ville située à l'ouest de la Syrie avant midi. L'appareil est entré en action à 11h00 (08h00 GMT) dans les quartiers nord de la localité, a déclaré pour sa part un rebelle affecté à l'alerte aérienne. Cette opération a provoqué des dégâts mais il n'a pas été fait état de victimes dans l'immédiat. 

Les Occidentaux imputent l'attaque à l'arme chimique commise ce mardi au régime de Bachar al-Assad, ce que ce dernier dément fermement. Un acte "intolérable" selon Washington, dont le bilan s'élève à au moins 86 morts, dont 30 enfants, et blessé 170 autres personnes.

Lire aussi

Les Etats-Unis ont procédé ce vendredi aux tirs d'une soixantaine de missiles contre une base aérienne dans la province syrienne de Homs, d'où aurait été préparée l'attaque chimique présumée contre Khan Cheikhoune. Dans un communiqué paru le même jour, l'armée annonçait "six morts, des blessés et d'importants dégâts matériels". 

Le recours aux armes chimiques, bien qu’interdit, a déjà eu lieu dans la région et le régime a été suspecté à plusieurs reprises d’avoir à nouveau utilisé ces armes. C'était notamment le cas en 2013, avec le massacre de La Ghouta, où près de 1729 personnes auraient trouvé la mort selon l’Armée syrienne libre (ASL).

Lire et commenter