Syrie : Raqqa sur le point d'être totalement libérée des djihadistes de Daech

Syrie : Raqqa sur le point d'être totalement libérée des djihadistes de Daech
International

DÉLIVRANCE – L’Observatoire syrien des droits de l’Homme a fait savoir samedi que tous les combattants syriens de Daech qui se trouvaient encore à Raqqa étaient sortis de la ville. Si le sort des djihadistes étrangers n’est pas encore fixé, cette nouvelle sonne la fin d’un calvaire de plus de quatre ans.

La capitale autoproclamée de Daech en Syrie est sur le point d’être totalement libérée. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a fait savoir ce samedi matin que tous les combattants syriens de l’organisation terroriste qui se trouvaient encore à Raqqa étaient désormais sortis de la ville. La conséquence d’un accord passé avec les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance kurdo-arabe qui lutte contre les djihadistes. 

"Tous les combattants syriens dans les rangs du groupe Etat islamique sont  sortis de la ville de Raqqa ces cinq derniers jours en vertu d'un accord entre les Forces démocratiques syriennes et l'EI", a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, parlant de 200 combattants partis, précise-t-il "avec leurs familles ainsi que des centaines de civils (...) vers une destination non précisée". Une information confirmée par la coalition internationale anti-Daech qui a indiqué dans la matinée qu'une centaine de combattants s'étaient rendus ces dernières 24 heures. 

Lire aussi

En vidéo

De retour en France, une femme raconte le calvaire de Raqqa

Incertitudes quant aux djihadistes étrangers

Les versions divergent, en revanche, en ce qui concerne l’épineuse question du sort des combattants étrangers, pas concernés par l'accord entre Daech et les FDS. "Des négociations se poursuivent pour faire sortir le reste des djihadistes étrangers qui demandent à pouvoir partir vers les secteurs sous leur contrôle", a assuré Rami Abdel Rahmane, tandis que, dans un communiqué envoyé à l'AFP, la coalition a souligné que les membres non-syriens de l'organisation n'étaient "pas autorisés" à quitter la ville. 

Toute l'info sur

L’assaut de Raqqa, "capitale" de Daech

Mais un porte-parole des Unités de protection du peuple kurde (YPG), la principale composante des FDS, a réfuté toute négociation dans ce sens. "Nous démentons complètement toute négociation ou accord quant à la sortie de Daech. Jusqu'à cet instant, nous combattons encore Daech", a-t-il souligné. Selon les YPG, "la ville devrait être libérée aujourd'hui ou demain".  Un événement  qui marquera la fin d'un calvaire de plus de quatre ans. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent