Syrie : un charnier de 42 victimes de Daech découvert à Palmyre

Syrie : un charnier de 42 victimes de Daech découvert à Palmyre
International

HORREUR - L’armée syrienne a annoncé avoir découvert à Palmyre un charnier contenant les cadavres de 42 personnes exécutées par le groupe Etat islamique, dont le chef "paiera pour ses crimes", ont promis les Etats-Unis.

C’est une macabre découverte faite par l’armée syrienne. Un charnier contenant les cadavres de 42 civils et militaires exécutés par les djihadistes de Daech a été trouvé ce vendredi dans la ville syrienne de Palmyre reconquise par l’armée fin mars.

"L’armée a découvert hier matin un charnier comprenant les restes humains de 24 civils, dont trois enfants, et de 18 militaires", a déclaré la source syrienne. Elle précise que les victimes avaient été soit "décapitées, soit fusillées" par les djihadistes qui ont contrôlé la ville pendant dix mois. Leurs dépouilles "ont été transportées vers l’hôpital militaire de Homs et certaines ont été identifiées", a-t-elle ajoutée.

Au moins 280 personnes exécutées à Palmyre

La cité antique de Palmyre a été contrôlée par Daech pendant dix mois. L’armée syrienne appuyée par des miliciens prorégimes et l’aviation russe l’a reprise dimanche 27 mars. "Daech a exécuté en totalité au moins 280 personnes durant son occupation de Palmyre", a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Malgré les horreurs de la guerre en Syrie qui a fait plus de 270.000 morts depuis mars 2011, les annonces de découvertes de charniers sont rares dans ce pays.

À LIRE AUSSI >>  Palmyre : la cité antique truffée d'explosifs par l'Etat islamique

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

EN DIRECT - Assassinat de Samuel Paty : sept personnes déférées, dont deux mineurs

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Covid-19 : 300.000 morts supplémentaires aux États-Unis pendant la pandémie

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent