Tchernobyl : le dôme qui doit recouvrir l'ancienne centrale nucléaire est (presque) en place

DirectLCI
UKRAINE - Le gigantesque dôme en acier construit juste à côté de l'ancienne centrale de Tchernobyl entame sa mise en place. Il doit permettre de contenir la radioactivité du site.

Construit juste à côté de l'ancienne centrale de Tchernobyl, un gigantesque dôme commence à la recouvrir. La structure en béton, lourde de 36 000 tonnes et haute de 110 mètres doit contenir la radioactivité du site. Déjà assemblée, elle devrait être définitivement en place d'ici fin novembre. Ce dôme, d'une durée de vie d'au moins 100 ans, doit permettre d'effectuer en toute sécurité des opérations de décontamination à l'intérieur du réacteur accidenté.


Vince Novak, directeur de la sûreté nucléaire de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), a salué un projet "d'une réussite sans précédent". 

Lire aussi

La construction financée par une trentaine de pays va ainsi recouvrir le "sarcophage" construit dans l'urgence il y a trente ans, juste après la catastrophe écologique. Cette zone, qui correspond à l'emplacement du réacteur n°4 détruit en 1986 après l'explostion nucléaire, présente encore un risque radioactif important. L'infiltration d'eau et de neige, ces dernières années, ont menacé le maintien de la structure. 


Une fois le dôme installé, des équipes pourront démanteler sur place le "sarcophage" en béton vieillissant et assurer la gestion des déchets radioactifs. 


"Pour nous ce dôme, ce n'est pas seulement 36 000 tonnes de métal. C'est 36 000 tonnes de confiance dans le succès [de ce projet]", a déclaré le directeur général de la centrale de Tchernobyl, Igor Gramotkine, dans un communiqué. 

Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 explosait au cours d'un test de sûreté. L'Ukraine a marqué cette année le 30e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pire accident nucléaire de l'Histoire qui a fait des milliers de victimes.


Pendant dix jours, le combustible nucléaire a brûlé, rejetant dans l'atmosphère des éléments radioactifs qui contaminèrent, selon certaines estimations, jusqu'aux trois quarts de l'Europe, mais surtout la Russie, l'Ukraine, le Bélarus, alors républiques soviétiques. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter