Tempête Harvey : au moins dix morts au Texas, le couple Trump attendu sur place

International
CATASTROPHE – Les autorités texanes établissent ce mardi un bilan provisoire d’au moins dix morts mais s’attendent à voir le chiffre grimper, tandis que l'ouragan, requalifié en tempête tropicale, continue de faire rage. Il menace désormais la Louisiane.

"Nous ne sommes pas encore sortis du bois." C’est l’image employée, ce lundi, par Elaine Duke, secrétaire à la sécurité intérieure de Donald Trump, pour prévenir que les pertes, humaines et matérielles, seraient particulièrement lourdes. Des inondations d’une ampleur considérable dévastent en effet actuellement le Texas et une partie de la Louisiane depuis vendredi. 


Ce mardi matin, les autorités texanes ont dressé un bilan provisoire d’au moins dix morts probablement liées à Harvey, dont six à Houston ou dans sa périphérie, rapporte le New York Times.

En vidéo

Tempête Harvey : à Houston, "tout le monde est en danger"

Tandis que les secours, bien aidés par de nombreux citoyens volontaires, ont pu mettre à l’abri quelque 2000 personnes selon The Washington Post, la pluie continue de se déverser, faisant déborder les rivières et les réservoirs d'eau à un niveau dramatique. Les autorités texanes préviennent que le nombre des victimes va fatalement encore grimper, la situation demeurant très confuse sur place. Elles estiment à 30.000 le nombre de gens qui seront forcés de quitter leur domicile. 

Des évacuations obligatoires ordonnées par sécurité

Le coeur de la tempête, qui se déplace lentement, doit repasser sur le golfe du Mexique mardi avant de remonter vers le nord-est mercredi, frappant ainsi le sud-ouest de la Louisiane. Les autorités n'avaient de cesse de répéter que les inondations étaient loin d'être terminées. Des évacuations obligatoires ont été ordonnées dans certains quartiers de la ville de Richmond, ainsi que dans le comté de Jefferson. A Houston, ces évacuations n'étaient pas obligatoires mais recommandées par endroits. 


Greg Abbott, le gouverneur du Texas, a mobilisé la totalité des 12.000 soldats de la Garde nationale du Texas, après en avoir activité 3000 dans un premier temps. Ce corps de réservistes, composés de civils participant à des entraînements réguliers dans l'armée, aura pour tâche d'assurer la sécurité et d'aider les secouristes.


Ce mardi, Donald Trump est attendu dans le Texas. Accompagné de la "First lady", Melania Trump, le président américain ne se rendra pas à Houston, qui reste sous la menace constante de la montée des eaux, mais devrait s'arrêter plus à l'ouest pour constater les dégâts dans cet immense Etat du sud.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'ouragan Harvey frappe les Etats-Unis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter