Tensions entre la Chine et les Etats-Unis : quel est le problème ?

Tensions entre la Chine et les Etats-Unis : quel est le problème ?

DirectLCI
CONFLIT - Un navire de guerre américain s'est approché mardi à moins de 12 milles d'îlots artificiels construits par Pékin en mer de Chine méridionale, suscitant une furieuse condamnation des autorités chinoises. Le dernier épisode d'un conflit latent entre plusieurs pays dans cette zone très stratégique. Explications.

Spartleys, l’archipel de toutes les convoitises. Coincés en mer de Chine méridionale, les quelque centaines d’îlots présents dans cette zone sont revendiqués par plusieurs pays : Taïwan, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, Brunei mais surtout la Chine, qui s’attribue des droits sur la quasi-totalité de la région. Une zone sur laquelle Pékin veille, comme en témoigne sa réaction ce mardi quand un navire américain a eu la malencontreuse idée de naviguer dans ces eaux.

 Pourquoi l’archipel est-il revendiqué par plusieurs pays ?
Pour comprendre pourquoi six pays revendiquent la paternité des lieux, il faut prendre un peu de hauteur : ces îlots stratégiques de 500 km² voient en effet passer un tiers du trafic maritime mondial.
Tous invoquent ainsi des motifs historiques (découverte d’îles, annexion ou encore occupation), géographiques ou encore juridiques (proclamation de la souveraineté à une certaine date) pour défendre leur cause. En outre, la zone constitue une immense réserve de poissons, de gaz mais aussi et surtout de pétrole.

 Faut-il s’attendre à un conflit ?
Depuis 1982, la situation s’est considérable durcie sur place avec une réforme du droit de la mer. Celui-ci a entériné à 12 milles marins la largeur des eaux territoriales, introduisant le concept de "zone économique exclusive" (ZEE). Certains Etats ont ainsi revendiqué des îles dans cette ZEE, chacun déployant sur places des troupes militaires ou des navires pour "occuper le terrain."
L’archipel est listé depuis 1998 comme un des huit points chauds de la planète en matière de risque de conflit armé (lien en anglais).

► La Chine, un acteur incontournable
D'après un rapport du Pentagone publié cet été, près de 1.200 hectares de terrains artificiels ont été gagnés sur les eaux par la Chine. "(Elle) a remblayé 17 fois plus de terres en 20 mois que ce que tous les autres pays" revendiquant l'archipel "ont fait en 40 ans", a calculé le Pentagone. La Chine a notamment construit une piste de 3.000 mètres de long sur le récif de Fiery Cross, surnommé par certains "le deuxième porte-avions chinois".

 Pourquoi les Etats-Unis s’invitent-ils dans le conflit ?
La marine américaine n’était pas entrée depuis 2012 dans cette zone de l’archipel. Seulement voilà : depuis plusieurs mois, l’hyperactivité chinoise sur place est observée d’un mauvais œil par Washington qui refuse officiellement de prendre parti sur le fond... mais défend de facto les pays d'Asie du Sud-Est face au géant chinois. Ce nouvel épisode de tension entre les deux super-puissances survient par ailleurs une semaine après la visite par une délégation de la marine américaine de l'unique porte-avion de Pékin, visite censée ramener un peu de confiance entre les deux plus puissantes armées du monde.

A LIRE AUSSI >>  Le Vietnam secoué par des manifestations antichinoises rarissimes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter