Tensions en Méditerranée orientale : Emmanuel Macron renforce la présence militaire française

Tensions en Méditerranée orientale : Emmanuel Macron renforce la présence militaire française

POLITIQUE INTERNATIONALE - Emmanuel Macron a appelé la Grèce et la Turquie à se concerter concernant l'exploitation des gisements gaziers en Méditerranée orientale, source de vives tensions ces derniers jours. L'Elysée a annoncé le renforcement de la présence militaire sur place. Deux chasseurs Rafale et deux bâtiments de la Marine nationale ont été dépêchés en Méditerranée orientale.

Ces dernières années, la découverte de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit des Etats environnants et renforcé les tensions entre la Turquie et la Grèce. Deux pays voisins et alliés au sein de l'Otan, mais aux relations régulièrement ponctuées de crises. Lundi 10 août, la situation s'est encore détériorée après le déploiement par Ankara d'un navire de recherche sismique, escorté par des bâtiments militaires, dans le sud-est de la mer Égée, une zone de la Méditerranée très convoitée.

La marine grecque s'est alors rendue dans la zone pour "surveiller" les activités turques, selon Athènes. Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a assuré que son pays ne cherchait pas à aggraver la tension, tout en prévenant "qu'aucune provocation ne resterait sans réponse".

Lire aussi

Macron renforce la présence militaire française

Emmanuel Macron a appelé mercredi la Grèce et la Turquie à la concertation davantage. Au cours d'un entretien téléphonique avec M. Mitsotakis, le chef de l'Etat a de nouveau fait "part de sa préoccupation au sujet des tensions provoquées par les décisions unilatérales de la Turquie en matière d’exploration pétrolière, qui doivent cesser pour permettre un dialogue apaisé entre pays voisins et alliés au sein de l'Otan", indique la présidence dans un communiqué. 

"Afin de mieux apprécier la situation dans cette région de la Méditerranée et marquer sa volonté de faire respecter le droit international, le président a décidé de renforcer temporairement la présence militaire française en Méditerranée orientale dans les prochains jours, en coopération avec les partenaires européens, dont la Grèce", conclut le communiqué. 

La France a déployé deux chasseurs Rafale et deux bâtiments de la Marine nationale en Méditerranée orientale, a précisé jeudi le ministère français des Armées. Les deux Rafale vont faire "étape" jeudi à La Sude. Ils y sont attendus dans la matinée et y resteront "quelques jours", a-t-on précisé. Le porte-hélicoptères Tonnerre, qui est en route vers Beyrouth pour y apporter de l'aide après l'explosion meurtrière du 4 août, a par ailleurs été rejoint dans la nuit de mercredi à jeudi en Méditerranée par la frégate La Fayette qui avait appareillé de Larnaca (Chypre) et a réalisé un exercice avec la Marine grecque.

"Cette présence militaire a pour but de renforcer l'appréciation autonome de la situation et d’affirmer l'attachement de la France à la libre circulation, à la sécurité de la navigation maritime en Méditerranée et au respect du droit international", a souligné le ministère des Armées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Allemagne : "Ne permettons pas que la pandémie divise aussi notre société", déclare Frank-Walter Steinmeier

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

VIDÉO - "The Voice" : Jim Bauer a mis K.O. les coachs avec une audacieuse reprise de "Tata Yoyo"

Lire et commenter