Tensions entre les deux Corée : ces haut-parleurs géants qui exaspèrent Kim Jong-un

International
GUERRE PSYCHOLOGIQUE – Destinés à démoraliser les soldats nord-coréens, les haut-parleurs géants récemment remis en marche par la Corée du Sud à la frontière sont au cœur de la nouvelle poussée de tensions entre Séoul et Pyongyang. Zoom sur ces instruments de guerre psychologique.

Si les bruits de bottes résonnent à nouveau des deux côtés de la DMZ, la mal nommée zone démilitarisée qui sépare les deux Corée, c'est pour tenter de couvrir un autre son : celui des haut-parleurs géants remis en service début août par Séoul. C'est en effet à cause de ces instruments de guerre psychologique que les troupes de Kim Jong-un sont à nouveau sur le pied de guerre.

"Un quasi-état de guerre"

Alors que l'échange de tirs d'artillerie jeudi entre les deux pays avait pour origine, selon la Corée du Sud, des obus tirés par sa sœur ennemie en direction de l'un de ses haut-parleurs, le dictateur nord-coréen a lancé un ultimatum pour que ceux-ci cessent leurs émissions. Allant jusqu'à proclamer vendredi un "quasi-état de guerre" le long de la frontière.

EN SAVOIR + >> La Corée du Nord pilonne, la Corée du Sud riposte et envoie des obus

Pourquoi ces haut-parleurs énervent-ils autant les Nord-Coréens ? Ils déversent à pleins tubes – le son résonne à des kilomètres à la ronde – des diatribes contre eux. Mais pas seulement. Selon le correspondant de RFI dans la péninsule, les émissions diffusées par ces gigantesques appareils dénoncent les "crimes du régime de Kim Jong-un ", et contiennent également "des bulletins d'informations internationales ainsi que des descriptions de l'opulence de la Corée du Sud", de manière à démoraliser les soldats nord-coréens. "La Corée du Sud diffuse non seulement des messages à caractère politique mais aussi des actualités internationales et des prévisions météorologiques", indique également l'agence de presse sud-coréenne Yonhap .

À LIRE AUSSI >> La vie merveilleuse de Kim Jong-un en Corée du Nord

Depuis onze ans, ils étaient restés silencieux

Cette dernière précise également que la Corée du Nord a, elle aussi, recommencé à émettre des messages, "principalement des dénigrements et de la propagande", via ses propres haut-parleurs. Mais avec peu d'efficacité à cause des "performances médiocres" des appareils : les sons qu'ils émettent "sont à peine audibles dans les camps de notre armée", assure un officiel militaire sud-coréen cité par l'agence, estimant qu'ils ont surtout pour but de brouiller les messages anti-Pyongyang.

Pendant onze ans, depuis un apaisement des tensions en 2004, les haut-parleurs avaient cessé d'émettre. La Corée du Sud les a remis en service en début de mois, après une attaque à la mine antipersonnel imputée à Pyongyang par Séoul dans laquelle deux soldats sud-coréens ont été mutilés. Plutôt que des canons, Kim Jong-un va peut-être devoir offrir des boules Quies à ses soldats.

À LIRE AUSSI >> La Corée du Nord crée son propre fuseau horaire

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter