Tensions USA/Iran : Trump calme le jeu

Des missiles iraniens ont visé des installations américaines en Irak la nuit dernière. Ce soir, Donald Trump a affirmé qu'aucun soldat américain n'a été blessé et que l'Iran semble reculer.
International

Toute L'info sur

Iran - Etats-Unis : l'inquiétante escalade

DÉSESCALADE - Après une nuit d'inquiétude, où les Iraniens ont frappé des bases en Irak où sont stationnés des soldats américains, Donald Trump a calmé le jeu ce mercredi depuis la Maison Blanche. Entre fermeté et main tendue, le président américain a déroulé sa stratégie pour les prochains mois face à l'Iran.

Donald Trump a joué mercredi la carte de l'apaisement après des tirs de missiles iraniens la nuit dernière sur des bases abritant des soldats américains en Irak et une semaine de vives inquiétudes à travers le monde, alors que planait la menace d'un conflit ouvert entre les deux nations. Rappelant qu'aucun soldat américain n'avait été touché par les frappes iraniennes, le président s'est félicité que Téhéran "semble reculer" et s'est dit "prêt à la paix".

Visiblement conscient des risques géopolitiques, le milliardaire n'a pas annoncé de réponse militaire aux frappes iraniennes. Pour l'heure, le spectre d'une escalade régionale, voire d'une guerre ouverte entre Washington et Téhéran, semble s'éloigner. Retour sur une nouvelle étape de la désescalade entre les deux ennemis.

Voir aussi

De nouvelles sanctions pour maintenir la pression

En préambule de son discours à la Maison Blanche, le président américain, entouré de hauts responsables de l'exécutif et de hauts gradés du Pentagone, a rappelé qu'"aucun Américain n'a été blessé dans les attaques de la nuit dernière". Il s'est même félicité de la faiblesse des frappes iraniennes, qui n'ont fait aucun blessé ou mort côté américain. "L'Iran semble reculer, ce qui est une bonne chose pour toutes les parties concernées et une très bonne chose pour le monde", a-t-il affirmé.

Malgré cela, Donald Trump a annoncé qu'une nouvelle série de sanctions économiques serait bientôt appliquée. "En réponse à l'agression iranienne, les Etats-Unis vont immédiatement imposer des sanctions économiques additionnelles contre le régime iranien", a-t-il affirmé. "Ces puissantes sanctions resteront en vigueur jusqu'à ce que l'Iran modifie son comportement", a prévenu Trump.

Dans la foulée, le président américain a appelé l'Otan à s'impliquer "beaucoup plus" au Moyen-Orient.

En vidéo

Donald Trump annonce de nouvelles sanctions "immédiates" contre l'Iran

Voir aussi

Il veut un nouvel accord sur le nucléaire

"L'Iran n'aura jamais la bombe atomique", a martelé Donald Trump. S'il a décidé de maintenir la pression sur l'économie iranienne, le milliardaire s'est dit ouvert à la négociation d'un nouvel accord sur le nucléaire iranien, tout en appelant les signataires de l'accord de 2015 à le quitter. 

En vidéo

"Nous devons trouver un nouvel accord" avec l'Iran, affirme Donald Trump

Comme pour la Corée du Nord, Donald Trump semble vouloir imposer une pression maximale sur l'économie iranienne pour forcer ses dirigeants à venir à la table des négociations et discuter d'un nouvel accord sur le nucléaire. Depuis qu'il est entré en politique, le magnat de l'immobilier n'a cessé de critiquer l'accord conclu en 2015 par l'administration Obama, qu'il accuse d'avoir été trop "gentil" avec les Iraniens et de leur avoir donné des centaines de milliards de dollars en cash.

Pour conclure son discours, le président américain a tendu la main aux Iraniens en affirmant que les États-Unis sont "prêts à la paix avec ceux qui la veulent".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent