"Tentative d'attaque terroriste" à New York : ce que l'on sait

MANHATTAN - Un homme a déclenché une bombe artisanale ce lundi à New York, dans la gare routière de Port Authority, près de Times Square. Quatre personnes, dont le principal suspect qui a été arrêté, ont été légèrement blessées.

Une explosion en pleine heure de pointe. Lundi matin, un peu avant 7h30 heure locale, un homme à déclenché une bombe artisanale, faisant quatre blessés légers dont lui-même. Le maire de New York Bill de Blasio a évoqué "une tentative d'attaque terroriste" et le principal suspect, un homme de 27 ans originaire du Bangladesh, a été arrêté.

Que s'est-il passé ?

Ce lundi, à 07h20 (13h20 heure de Paris), un homme a déclenché une bombe artisanale qu'il transportait dans un tunnel reliant les grands nœuds de transport que sont Times Square et la gare routière de Port Authority, près de la 42e rue et de la 8e Avenue, sur l'île de Manhattan.


L'explosion a fait trois blessés légers, qui se trouvaient à proximité immédiate de l'explosion. Aucun d'entre eux n'est en danger de mort, ont affirmé les autorités. Le principal suspect a également été blessé et aurait "le ventre et les mains brûlés", selon le chef de la police, James O'Neill. 

La gare routière a été rapidement évacuée, le quartier bouclé, et plusieurs lignes de métro qui passent par le secteur ont été immédiatement arrêtées ou ne marquaient plus l'arrêt. Une grande partie du trafic avait cependant été rétabli moins de 3 heures après l'explosion.

Qui est le principal suspect ?

L'explosion a été déclenchée par un homme de 27 ans, identifié comme Akayed U., résidant dans le quartier de Brooklyn, et qui portait attaché au corps avec des bandes Velcro "un engin explosif rudimentaire", qui aurait explosé prématurément, a déclaré le chef de la police. Blessé, le torse et les mains brûlés, il a été arrêté et est hospitalisé, ont ajouté les autorités. Selon plusieurs médias new-yorkais, ce suspect serait originaire du Bangladesh, d'où il serait arrivé il y a sept ans. Il aurait dit à la police qu'il a fabriqué sa bombe artisanale sur son lieu de travail, rapporte CNN, citant des sources policières.


Une photo qui montrerait le suspect à terre, plié en deux avec du sang à l'estomac, circule sur les réseaux sociaux. Une vidéo également diffusée montre un homme avec une capuche marchant dans le tunnel, avec beaucoup de monde devant et derrière lui, jusqu'à ce qu'apparaisse de la fumée, apparemment au moment de l'explosion. L'ancien chef de la police de New York, Bill Bratton, a indiqué à la chaîne MSNBC avoir été informé que le suspect avait agi au nom du groupe Etat islamique (EI). Mais cette information n'a pas été immédiatement confirmée par les autorités. 

Quelles sont les réactions ?

Le président américain Donald Trump, prévenu peu après l'explosion, n'avait pas réagi à 18h, heure française. Il a en revanche publié un tweet critiquant le New York Times, qui avait affirmé dans un article que M. Trump regarde la télévision 4 à 8 heures par jour.

Plus tard dans la journée, le président a donné une conférence de presse durant laquelle il a estimé que l'attaque survenue dans la journée dans une gare routière de New York illustrait "l'urgente nécessité" de l'adoption par le Congrès d'une législation pour contenir l'immigration.

Alors que l'annonce de l'explosion a secoué les marchés financiers et fait reculer le dollar face au yen, le maire de New York, Bill de Blasio, a été le premier responsable à évoquer "une tentative d'attaque terroriste". Il a également affirmé que le suspect avait apparemment agi seul. 

"Nous sommes une société qui prouve que des gens appartenant à des religions différentes, à des cultures différentes, peuvent fonctionner ensemble, et c'est cela que veulent attaquer nos ennemis", a poursuivi le maire de New York. Cet attentat intervient moins de six semaines après un attentat mortel à la pointe de Manhattan le 31 octobre dernier : le jour d'Halloween, une attaque au camion bélier avait fait huit morts et douze blessés à la pointe sud de Manhattan, constituant le premier attentat mortel à New York depuis ceux du 11 septembre 2001.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter