Texas : un procureur se saisit de l'enquête après la mort d'une jeune noire en prison

Texas : un procureur se saisit de l'enquête après la mort d'une jeune noire en prison

ETATS-UNIS – Sandra Bland, 28 ans, a été retrouvée pendue dans sa cellule après trois jours de détention. Les circonstances de sa mort sont encore troubles.

Sandra Bland s'est-elle suicidée, ou bien a-t-elle été tuée par la police ? Le cas de cette Afro-Américaine de 28 ans, retrouvée pendue dans sa cellule trois jours après son arrestation dans le comté de Waller, au Texas, enflamme les esprits outre-Atlantique, dans un pays déjà échauffé par de nombreuses bavures policières ces derniers mois. A tel point que le procureur du comté où la jeune femme a trouvé la mort a annoncé qu'il entendait se saisir de l'enquête.

Interpellée pour ne pas avoir mis son clignotant

Il faut dire que les circonstances de l'affaire soulèvent beaucoup de questions. Sandra Bland avait en effet été interpellée le 9 juillet pour n'avoir pas mis son clignotant au moment de changer de file. Une arrestation violente au terme de laquelle elle avait été plaquée au sol, avant d'être menottée et emmenée par la police. Selon les forces de l'ordre, elle se serait battue avec un agent, ce qui expliquerait la riposte violente de ce dernier. Mais une enquête préliminaire a déterminé que le policier l'ayant arrêtée a enfreint "les règles de courtoisie" et les procédures concernant les contrôles de circulation.

C'est trois jours plus tard, au matin du 12 juillet, qu'elle a été retrouvée morte, pendue dans sa cellule à l'aide d'un sac-poubelle. Pour le shérif, il n'y a aucun doute : la jeune femme s'est suicidée. Mais la famille de Sandra Bland a du mal à y croire. En effet, si elle a souffert de dépression par le passé, son entourage assure que le suicide n'était pas dans sa personnalité. "Sur la base de la Sandy que je connais, c'est inconcevable", a déclaré sa sœur Sharon, lors d'une conférence de presse. "La famille de Mme Bland a clairement montré qu'il y avait beaucoup de choses positives dans sa vie", a de son côté précisé Elton Mathis, procureur du comté de Waller. Des éléments qui ne manquent pas de remettre en question la théorie avancée par la police.

"Trop tôt pour affirmer quoi que ce soit"

Devant tant de zones d'ombre, Elton Mathis a annoncé lundi soir qu'il entendait se saisir de l'enquête, et qu'elle serait menée "comme une enquête pour meurtre". Ce qui ne veut pas dire qu'il considère la police comme responsable de la jeune afro-américaine : "Il est trop tôt pour affirmer quoi que ce soit en ce qui concerne sa mort", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse. Mais, estime-t-il, l'affaire soulève suffisamment de questions pour nécessiter un "examen complet et approfondi".

A LIRE AUSSI
>>
Un policier blanc abat un homme noir sans armes
>>
Un homme noir décède après avoir été gazé par la police
>>
Un jeune noir de 19 ans tué par un policier

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.