Thaïlande : au moins 20 morts dans une tuerie commise par un soldat

Thaïlande : au moins 20 morts dans une tuerie commise par un soldat
International

FUSILLADE - Un soldat thaïlandais a tué, ce samedi 8 février 2020, au moins vingt personnes dans la ville de Nakhon Ratchasima, dans le nord-est de la Thaïlande.

Un sous-officier thaïlandais qui a tué au moins vingt personnes en tirant sur d'autres soldats puis sur des civils dans un centre commercial était toujours recherché dans la nuit de samedi à dimanche à Nakhon Ratchasima, dans le nord-est du pays. Dans la nuit, des dizaines de clients terrifiés étaient évacués d'un centre commercial de la ville, dont la police a déclaré avoir "pris le contrôle" du rez-de-chaussée, sans pour autant donner de précisions sur l'endroit où pouvait se trouver l'assaillant, un jeune adjudant-chef de l'armée, Jakraphanth Thomma.

Le bilan provisoire de la tuerie s'élevait à "environ 20 morts", selon le porte-parole du ministère de la Défense, Kongcheep Tantravanich. Le ministre de la Santé a déclaré aux journalistes qu'environ 10 blessés en "état grave" avaient été hospitalisés.

La tuerie a commencé samedi en fin d'après-midi à Nakhon Ratchasima, ville également appelée Korat, sur une base militaire, a indiqué la police. Trois personnes y ont été tuées, dont au moins un soldat, lorsque l'adjudant-chef Jakrapanth Thomma a ouvert le feu, d'abord au domicile d'un officier supérieur, puis dans la caserne. "Il a volé un véhicule militaire et s'est rendu dans le centre-ville", selon le lieutenant-colonel Mongkol Kuptasiri.

Là, il s'est introduit dans le centre commercial et a ouvert le feu au hasard sur les clients avec des armes dérobées dans l'arsenal de la base, provoquant un carnage.

Il a posté des photos de lui pendant l'attaque

Dans la soirée de samedi, des photos et vidéos sur les réseaux sociaux montraient des scènes de panique, des personnes en train de fuir et ce qui ressemble à des rafales d'arme automatique. Le soldat a également posté des vidéos et photos de lui et plusieurs messages sur sa page Facebook: "Dois-je me rendre?", ou encore "Personne ne peut échapper à la mort".

La Thaïlande est l'un des pays les plus armés au monde, mais les tueries de masse perpétrées par des militaires contre des civils sont rares.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent