Thaïlande : il tue son bébé en direct sur Facebook avant de se pendre

International

HORREUR – Un Thaïlandais de 21 ans a diffusé en direct sur Facebook le meurtre sordide de sa fillette de 11 mois avant de se pendre devant la caméra. Un différend familial serait à l’origine du drame.

Facebook Live continue de servir de théâtre à de multiples meurtres en direct. Après l’assassinat gratuit de Cleveland ou encore celui d’un animateur radio en République dominicaine, le réseau social a permis à un homme de diffuser un nouveau meurtre sordide en direct : celui de son propre bébé. En direct, les internautes ont ainsi pu voir ce Thaïlandais de 21 ans pendre sa fille de 11 mois dans une chambre d’hôtel de Phuket avant de la jeter par-dessus le balcon. 

De quoi déjà effrayer n’importe quel "ami" de l’individu. Mais le meurtrier ne s’est pas arrêté là. Il a ensuite remonté le corps de la fillette dans la chambre avant de se pendre à son tour devant la caméra. Alertée par des proches, la police est arrivée trop tardivement sur place et n’a pu que constater les deux décès. Le père de famille aurait agi ainsi après une dispute avec la mère de l’enfant. 

Voir aussi

En vidéo

Meurtre à Cleveland diffusé sur Facebook : la chasse à l’homme étendue à l’ensemble des Etats-Unis

Appel aux signalements des internautes

C’est un nouveau coup dur pour Facebook et son service de diffusion en ligne qui, par la voix de Mark Zuckerberg, avait promis de prendre des mesures pour que les drames précédents ne se reproduisent plus. Le temps de réaction de la firme de Palo Alto a provoqué la colère des utilisateurs, choqués que la vidéo soit restée suffisamment longtemps en ligne pour être reprise par les médias locaux.

"Nous donnons la priorité aux signalements mettant en cause la sécurité de notre communauté et nous travaillons à rendre ce processus d'examen plus rapide encore", a indiqué Facebook dans un communiqué. Mais la modération paraît plus difficile que jamais du fait de la nature même du Facebook Live, la soudaineté. Alors, le réseau compte sur la réactivité de ses utilisateurs pour signaler les contenus de ce type.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter