Thaïlande : un militaire tue 26 personnes avant d'être abattu, pire tuerie de l'histoire du pays

Thailande : 27 morts dont l'assaillant abattu par les forces de l'ordre

TUERIE - La tuerie perpétrée par un soldat dans le nord-est du pays a fait 27 morts, dont l'assaillant, a annoncé le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, affirmant qu'il s'agissait d'un événement "sans précédent" dans le pays.

Un périple sanglant a tenu la Thaïlande en haleine pendant presque 17 heures. Un soldat thaïlandais a tué trois personnes sur une base militaire, puis abattu 23 autres personnes dans un centre commercial à Nakhon Ratchasima, dans le nord-est du pays, samedi 8 février.

L’assaillant, un jeune adjudant-chef de l’armée, Jakraphanth Thomma, qui s’était retranché toute la nuit dans le centre commercial après avoir dévalisé un arsenal, a été "abattu" dimanche matin, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) le chef de la division criminelle de la police, Jirabhob Bhuridej. Il a été tué par des commandos d’élite des forces de sécurité au cours d’une opération qui a mobilisé plusieurs centaines d’hommes.

Les motivations du tireur "d'ordre personnel"

Selon un bilan provisoire, quarante-deux personnes ont été blessées, dont neuf grièvement, a déclaré le vice-premier ministre, Anutin Charnvirakul, dimanche matin. Mais on ignore s’il y a davantage de victimes à l’intérieur de ce complexe de plusieurs étages, qui était très fréquenté lorsque le tireur a fait irruption samedi après-midi.

"C’est sans précédent en Thaïlande et je veux que ce soit la dernière fois qu’une telle crise se produit", a réagi le premier ministre Prayut Chan-O-Cha, lors d’une conférence de presse à l’hôpital de Nakhon Ratchasima où les victimes de la tuerie ont été évacuées.

Selon le premier ministre thaïlandais, les motivations du tireur étaient d’ordre "personnel", liées à un conflit autour de la "vente d’une maison". Le soldat a également posté des vidéos et photos de lui et plusieurs messages sur sa page Facebook : "Dois-je me rendre ?", ou encore "Personne ne peut échapper à la mort". 

"Il a volé un véhicule militaire et s’est rendu dans le centre-ville", selon le lieutenant-colonel Mongkol Kuptasiri. Là, il s’est introduit dans le centre commercial et a ouvert le feu au hasard sur les clients avec des armes dérobées dans l’arsenal de la base, provoquant un carnage.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

"Papy et mamie dans la cuisine" à Noël : torrent d'indignation après le conseil du Pr Salomon

EN DIRECT - Election US : Trump appelle ses partisans à "inverser" le résultat, Biden lui répond

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

EN DIRECT - Commerces, lieux culturels et cultuels... le gouvernement précise les règles

Lire et commenter