Thomas Pesquet, premier Français désigné commandant de bord de l'ISS

LCI PLAY - L'interview de Thomas Pesquet sur TF1

ESPACE - L'astronaute français s'entraîne actuellement pour sa deuxième mission en orbite à bord de l'ISS, dont il devrait prendre les commandes pendant un mois.

C’est une première pour un astronaute français et, selon le principal concerné, "une reconnaissance pour tout le monde". Le 22 avril, Thomas Pesquet doit s’envoler depuis la Floride pour sa deuxième mission en orbite, "Alpha". Il devrait alors, pendant un mois environ, être commandant de bord de la Station spatiale internationale (ISS).

Toute l'info sur

Thomas Pesquet dans l'espace

La décision a été annoncée ce mardi lors d’une conférence de presse en ligne de l'Agence spatiale européenne (ESA). "Je suis incroyablement honoré !", s'est réjoui l’ancien pilote de ligne de 43 ans. "J'ai la chance d'être le premier Français aux commandes d'un véhicule spatial. C'est grâce à l'histoire, à la place de la France et de l'Europe dans les vols habités", a-t-il ajouté.

Le séjour doit durer six mois. Les membres désignés de l’équipage se succèdent à la fonction de commandant. "Évidemment, il y a beaucoup de choses qui se décident au centre de contrôle au sol", a expliqué le Français, mais "quand ça va mal et qu'il faut réagir vite, c'est le commandant qui décide, qui assigne un peu les tâches, par exemple si on doit faire face à un départ de feu ou une dépressurisation".

"C'est comme un bateau, il y a un seul maître à bord après Dieu."- Thomas Pesquet

Thomas Pesquet sera accompagné de deux Américains, Megan Mc Arthur et Shane Kimbrough, et d’un Japonais, Akihiko Hoshide. Les quatre astronautes embarqueront à bord de la capsule Crew-2 Dragon de Space X. "Sur quatre membres d'équipage, il y en a deux qui sont vraiment aux commandes et deux qui n'y sont pas, moi malheureusement je fais partie des deux qui n'y sont pas, a-t-il tout de même regretté. Ce n'est pas moi qui ai décidé, c'est la Nasa."

Expériences, sorties, photos

Lors de sa première mission sur l’ISS, "Proxima", le Français avait piloté le vaisseau russe Soyouz. Une "expertise" qu’il espère à présent apporter, quatre ans plus tard. Après arrimage à l’ISS, son équipe et lui cohabiteront avec les quatre membres de Crew-1. À l’issue de cette période de passation, qui verra onze personnes cohabiter dans l’ISS, ces derniers rentreront de leur mission de six mois dans l’espace.

Lire aussi

 Plus de cent expériences scientifiques seront menées dans ce vaste laboratoire en apesanteur. "Une qui me plaît beaucoup, c'est une expérience sur des 'mini-cerveaux'", a détaillé Thomas Pesquet. "L'environnement spatial, c'est comme un modèle accéléré du vieillissement, merveilleusement réversible, donc on va essayer de regarder ses effets sur le cerveau, en assemblant des cellules dans des boîtes de Petri." 

Au programme également, quatre sorties "extra-véhiculaires" et, en dehors des heures de travail, quelques photos de la Terre – "un peu moins que la dernière fois", précise-t-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter