Tianjin : après la pluie, cette étrange mousse blanche qui inquiète

Tianjin : après la pluie, cette étrange mousse blanche qui inquiète

CHINE - La pluie qui tombait mardi sur le site dévasté par des explosions dans la métropole portuaire de Tianjin, dans l'est de la Chine, ravivait les craintes de contamination par des substances toxiques.

Une mousse blanche plus nocive qu’il n’y paraît ? Une semaine après les déflagrations qui ont secoué la métropole portuaire de Tianjin, la crainte d’une contamination par des substances toxiques s’empare des habitants. En cause : les fortes pluies qui tombent depuis mardi et qui provoquent l’apparition d’une étrange mousse blanche, dont le contact irrite plusieurs riverains.

Des journalistes, présents sur place, ont relayé sur les réseaux sociaux divers clichés des lieux. Si les photos ont très vite été censurées par les autorités, le site Weiboscope basé à Hong Kong a eu le temps de les récupérer : on y voit une trainée de mousse sur la chaussée. Un journaliste du quotidien économique Caixin , lui, fait état de picotements et des démangeaisons sur les bras et les mains. La conséquence du désastre industriel provoqué par les explosions qui ont tué 114 personnes ? Environ 700 tonnes de cyanure de sodium, un produit chimique hautement toxique, étaient en effet stockées dans l'entrepôt du port de Tianjin, d'après des sources officielles. La pluie pourrait ainsi faire réagir les produits chimiques et les diffuser plus largement dans l'environnement, qu'il s'agisse de l'air, du sol ou de l'eau. 

EN SAVOIR +
>> EN PHOTOS - Tianjin secouée par les explosions
>> 
Explosions à Tianjin : le bilan monte à 104 morts, la zone évacuée

Un barrage contre l'écoulement des produits chimiques

Les autorités ont assuré que l'air et l'eau ne présentaient pas de danger pour la population, mais les habitants de la zone de développement de Binhai se montraient de plus en plus inquiets et sceptiques. Sur des échantillons d'eau prélevés en 40 points de la zone interdite au public, huit ont révélé une présence excessive de cyanure lundi, dépassant jusqu'à 28,4 fois les niveaux recommandés pour l'un d'entre eux, a expliqué Bao Jingling, ingénieur en chef du Bureau municipal de protection de l'environnement de Tianjin, lors d'une conférence de presse. Du cyanure en plus faible quantité a été détecté dans 21 autres échantillons, a-t-il ajouté.

Pour éviter l'écoulement de produits chimiques, les autorités ont construit un barrage de sable et de terre délimitant une zone de 100.000 m2 autour du site des explosions, a dit Bao Jingling. Des cuves et des canalisations ont été vidées pour laisser la place à la pluie, a-t-il précisé. Le cyanure de sodium, qui se présente sous forme de poudre cristalline, libère sous certaines conditions du cyanure d'hydrogène, un "gaz hautement toxique asphyxiant", qui peut s'avérer "rapidement mortel" selon le Centre américain pour le contrôle des maladies.

A LIRE AUSSI >>  VIDEO - Explosion en Chine : un journaliste de CNN agressé en plein direct

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Lire et commenter