Tiger Woods victime d'un grave accident de la route en Californie

Tiger Woods victime d'un grave accident de la route en Californie

CRASH - L'ex-numéro 1 mondial Tiger Woods a été victime ce mardi d'un grave accident de la route en Californie. Il se remettait tout juste d'une énième opération du dos. Blessé à la jambe, il a été transféré au bloc opératoire.

À peine remis de sa cinquième opération du dos, Tiger Woods est à nouveau sur le billard. Le vainqueur de 82 tournois du circuit américain de golf (PGA) est hospitalisé depuis ce mardi matin après un grave accident de la route, dans lequel seule sa voiture serait impliquée. Il se serait produit non loin de Los Angeles, en Californie. Selon son agent Mark Steinberg, qui s'exprime dans les colonnes du média spécialisé Golf Digest, il a subi de multiples blessures à la jambe et est opéré. Il serait cependant conscient et capable de parler.

Le joueur de 45 ans était en Californie pour un tournage de deux jours avec Golf Digest et GOLFTV, aux côtés de l'ancien joueur de NBA Dwyane Wade, après avoir été l'hôte du Genesis Invitational du PGA Tour ce week-end. 

Tiger Woods a été retrouvé "conscient" par les pompiers, malgré des blessures "graves" au niveau des jambes. Selon l'adjoint du shérif de Los Angeles, Carlos Gonzalez, la star semblait "lucide et calme" et en mesure de répondre aux questions de l'officier au moment de son arrivée sur les lieux de l'accident.

Lors d'une conférence de presse, le chef des pompiers locaux a indiqué que le golfeur a été extrait de la carcasse de son SUV, très endommagé, par les pompiers grâce à un équipement hydraulique de désincarcération, un outil fonctionnant à l'énergie hydraulique capable de couper, de pincer ou d'écarter des matériaux très résistants. Selon le Los Angeles Times, il a été évacué par le pare-brise du véhicule. Il a ensuite été transporté vers un hôpital proche spécialisé en traumatologie, le Harbor-UCLA Medical Center, par ambulance. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident. 

D'après des sources au sein des forces de l'ordre au Los Angeles Times, Tiger Woods roulait à une vitesse élevée quand il a perdu le contrôle de son véhicule, traversant le terre-plein central et faisant ensuite plusieurs tonneaux. Des images aériennes, diffusées par les médias américains, montrent la voiture accidentée du golfeur à une trentaine de mètres de la route. Selon un habitant des environs de l'accident, interviewé par le journal, cette route est "un piège à vitesse". "J'ai reçu une contravention pour excès de vitesse sans même accélérer, j'avais simplement pris de la vitesse en descendant de la colline. Si vous n'êtes pas familier avec cet endroit, il est vraiment facile d'aller vite", témoigne ainsi un voisin. 

Selon l'adjoint du shérif, Tiger Woods "a eu beaucoup de chance de sortir vivant" de l'accident. "La nature du véhicule" qu'il conduisait - un SUV de luxe - et "le fait qu'il avait bouclé sa ceinture de sécurité ont beaucoup contribué à lui sauver la vie", a-t-il précisé mardi devant les caméras des chaînes d'informations américaines.

Tiger Woods "un peu raide" dimanche

"Je me sens bien. Je suis juste un peu raide", déclarait dimanche Tiger Woods sur la chaîne CBS, en marge du Genesis Invitational. Interrogé sur sa participation aux Masters en avril, le golfeur a déclaré qu'il attendait les résultats d'une prochaine IRM avant de pouvoir recommencer à pratiquer et à s'entraîner pour un retour à la compétition. 

La dernière fois que le joueur avait foulé le green remonte au 20 décembre, lorsqu'il avait concouru aux côtés de son fils, Charlie, au championnat PNC à Orlando. Blessé lors de ce tournoi, il a dû subir, le 23 décembre, une procédure de microdiscectomie pour retirer un fragment de disque pressurisé qui pinçait un nerf. Il s'agissait de sa cinquième opération du dos depuis la fusion de sa colonne vertébrale en avril 2017.

Lire aussi

En 2009, Tiger Woods avait déjà été blessé dans un accident de voiture. Il aurait percuté une bouche d'incendie et un arbre en sortant de chez lui, dans la localité d'Isleworth, près d'Orlando. Réveillée par le bruit de l'accident, son épouse, Elin, avait utilisé un club de golf pour casser une fenêtre et l'aider à s'extraire de sa voiture. Conduit à l'hôpital, son état de santé avait d'abord été qualifié de "grave", avant qu'il soit déclaré en "bonne condition". Il souffrait de lacérations au visage. En 2017, il avait d'autre part été arrêté après avoir été retrouvé endormi au volant de sa voiture garée sur le bas-côté de la route. Il avait soutenu que son état découlait d'une "réaction inattendue à une prescription médicale". Ses analyses toxicologiques avaient ensuite révélé qu'il conduisait sous l'emprise de cinq médicaments.

Cette fois ci, rien n'indique que Tiger Woods n'était pas dans son état normal selon les mots du shérif du conté de Los Angeles lors d'une conférence de presse. L'enquête en cours devra notamment permettre de vérifier que le golfeur n'était sous emprise d'alcool, de stupéfiants ou de médicaments au moment de l'accident.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Israël va vacciner l'ensemble des Palestiniens munis d'un permis de travail

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter