Tir de missile intercontinental : la Corée du Nord affirme pouvoir désormais frapper n'importe où dans le monde

DirectLCI
SÉISME - Pyongyang a annoncé, mardi, avoir testé avec succès un missile intercontinental. Une première pour le régime nord-coréen qui se targue désormais d'avoir la capacité d'atteindre toutes les cibles de son choix dans le monde.

Prévue pour 8h30, l'annonce a été faite à l'heure. Et risque d'être fortement commentée dans les heures à venir. La Corée du Nord a affirmé, mardi, avoir réussi un tir expérimental de missile balistique international. "Le missile Hwasong-14 a atteint son objectif avec précision après 39 minutes de vol et est monté jusqu'à une altitude de 2800 km", selon Pyongyang qui ajoute que cet essai "historique" a été supervisé par son leader, Kim Jong-Un lui-même.

Des plans de l'ordre daté de lundi et écrit de la main de Kim Jong-Un donnant instruction de conduire ce test ont également été diffusés lors de ce bulletin spécial de l'habituelle présentatrice de la télévision d'Etat.  Ce tir, qui avait été repéré dans la matinée par les forces sud-coréennes, japonaises et américaines, n'avait été qualifié par ces dernières que de projectile de portée intermédiaire. Donald Trump avait réagi dans un tweet avec une diplomatie qui lui est propre, se demandant si "ce type" (Kim Jong-Un) "n'avait rien de mieux à faire de sa vie ?"

Cet essai, le jour de la fête de l'indépendance américaine, s'inscrit dans une longue série de tirs de missiles en violation de nombreuses résolutions internationales qui, assorties de sanctions, interdisent à la Corée du Nord de développer ses programmes balistique et nucléaire. "Effectivement, des portions du territoire américain qui sont dans le Pacifique pourraient être sous le feu de ce genre de missiles" intercontinental, avait expliqué sur LCI François Géré, professeur à Paris 3 Sorbonne Nouvelle et spécialiste en géostratégie, avant l'annonce nord-coréenne."

En vidéo

Corée du Nord : "Des portions du territoire américain pourraient être sous le feu" d'un missile intercontinental

 La Corée du Nord, qui après avoir mené cinq essais nucléaires dispose d'un petit arsenal de bombes atomiques, cherche à se doter de missiles ICBM susceptibles d'atteindre le térritoire américain. Elle justifie ces programmes par la menace que font planer sur son existence même les Etats-Unis, qui comptent 28.000 soldats déployés en Corée du Sud.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter