"Travel ban" : le dernier décret migratoire de Trump (encore) bloqué par un juge

"Travel ban" : le dernier décret migratoire de Trump (encore) bloqué par un juge

ET DE TROIS - La troisième et dernière version du décret migratoire de Donald Trump - aussi appelé "travel ban" - a de nouveau été bloquée par un juge fédéral de Hawaï ce mardi 17 octobre. Ce qui devrait à nouveau déclencher la colère du président américain.

Jamais deux sans trois. Ce mardi 17 octobre, un juge fédéral de Hawaï a suspendu la troisième et dernière version du décret migratoire de Donal Trump, qui entendait interdire l'entrée sur le territoire des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays pour la plupart musulmans, parmi lesquels le Yémen, le Tchad ou encore la Syrie. Une décision qui intervient juste à temps - quelques heures seulement avant son entrée en vigueur dans sa totalité. Selon l'AFP, l'interruption du processus, signée du magistrat Derrick Watson, s'applique pour l'heure sur tout le territoire américain, tant que l'administration Trump ne formule pas d'appel... Ce qui ne saurait tarder.

Un texte "discriminant"

Alors que les deux premières versions du décret ont d'ores et déjà été suspendues par les juges, ce troisième texte, nouvelle mouture de ce qui fut appelé un temps le "muslim ban", "souffre précisément des mêmes maux que son prédécesseur", selon le magistrat de Hawaï, nommé par Barack Obama. Il "est discriminant sur la base de la nationalité, ainsi que l'avait déjà déterminé la cour d'appel qui avait jugé ce texte contraire aux principes fondateurs de la nation" rappelle-t-il encore sur ABC News

En vidéo

Marine Le Pen pour un "Muslim Ban si c'est nécessaire dans un moment temporaire"

A noter que la Cour suprême avait finalement accordé une victoire symbolique à Trump sur la deuxième version du décret. Trop tard, néanmoins, lors de la décision des Sages, le texte était déjà expiré. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le "Muslim Ban" de Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet