Trump et l'affaire ukrainienne : l'article à lire si vous avez raté les derniers épisodes

International

ÉTATS-UNIS - Si vous n'avez pas suivi les derniers rebondissements de la procédure d'impeachment visant Donald Trump, voici une séance de rattrapage de ce qu'il s'est passé ces derniers jours à la Chambre des représentants.

Accusé d'avoir fait pression sur l'Ukraine pour qu'elle enquête sur son rival démocrate Joe Biden avant la présidentielle américaine de 2020, le président des Etats-Unis Donald Trump fait l'objet d'une enquête de la part des élus démocrates de la Chambre des représentants, en vue d'une procédure d'impeachment. Ces derniers jours, plusieurs personnalités ont été interrogées, et les républicains ont exprimé leur désaccord. Voici les derniers rebondissements, en trois points :

• Les sénateurs républicains présentent une mesure pour protéger Trump

Les républicains du Sénat américain devaient présenter ce jeudi une mesure visant à condamner symboliquement l'enquête démocrate sur Donald Trump. Cette résolution est le dernier effort des parlementaires républicains pour ralentir l'enquête en vue d'une destitution du président des Etats-Unis.

Ce texte non contraignant, vu comme un test de loyauté envers Donald Trump pour les 53 républicains du Sénat, a été écrit par le chef de la majorité Mitch McConnell et l'influent Lindsey Graham, soutien de poids du président au Congrès. Les démocrates de la Chambre des représentants, où ils sont majoritaires, ont ouvert en septembre une enquête au terme de laquelle ils pourront décider s'ils votent l'impeachment de Donald Trump. Si c'est le cas, la procédure passerait au Sénat, à majorité républicaine, pour le "procès" du président.

Lire aussi

• Les républicains interrompent un témoignage au Congrès

Des élus républicains du Congrès ont interrompu mercredi un témoignage à huis clos, furieux de ne pas être assez impliqués dans l'enquête des démocrates. Plus d'une vingtaine d'élus républicains de la Chambre des représentants ont fait irruption dans une pièce sécurisée, retardant le témoignage d'une responsable du Pentagone. Violant les règles de sécurité de la Chambre, les parlementaires ont pénétré dans cette pièce avec leurs téléphones portables, certains écrivant même des messages sur Twitter depuis cette chambre sécurisée. 

L'audition de Laura Cooper, chargée de la Russie, l'Ukraine et l'Europe centrale au Pentagone, a finalement pu démarrer dans l'après-midi après plusieurs heures de retard.

Voir aussi

• Bill Taylor conforte les démocrates

Mardi, c'est le diplomate américain Bill Taylor, en poste en Ukraine, qui s'est exprimé pendant 10 heures, confortant les démocrates dans leurs soupçons. Il a relaté comment Trump avait essayé de faire pression sur l'Ukraine pour que ce pays enquête sur la famille de son rival démocrate Joe Biden à l'approche de l'élection de 2020. Il a relaté que l'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne lui avait clairement indiqué que Donald Trump avait lié le déblocage d'une aide à l'Ukraine à l'annonce par Kiev d'une enquête visant le fils de Joe Biden, qui fut au conseil d'administration d'une entreprise ukrainienne.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter