Trump donne 30 jours à ses généraux pour un plan anti-Daech

Trump donne 30 jours à ses généraux pour un plan anti-Daech
International

GUERRE – Donald Trump a donné 30 jours à ses chefs militaires pour lui présenter un plan "pour vaincre" l’État islamique. Un renforcement de la présence des troupes américaines pourrait s’envisager en Syrie.

Avec Donald Trump, pas le temps de gamberger. Le nouveau président des États-Unis a donné jusqu’à fin février à ses responsables militaires pour lui présenter "une stratégie exhaustive pour vaincre l’État islamique". Sous la direction du secrétaire à la Défense James Mattis, l’état-major devra s’employer à combattre Daech sur tous les fronts, dont Internet et son financement. Le tout "dans le respect des lois internationales", précise le décret.

James Mattis devra également "identifier de nouveaux partenaires pour la coalition (mise en place par les États-Unis)". Après un entretien téléphonique entre Donald Trump et Vladimir Poutine, la Russie a déjà indiqué samedi que les deux dirigeants souhaitent "une réelle coordination contre l’État islamique en Syrie". Les militaires américains se montrent sceptiques sur ce rapprochement avec les Russes, estimant que le Kremlin agit en Syrie d’abord pour soutenir le régime de Bachar al-Assad.

Lire aussi

Un déploiement en vue de l'assaut contre Raqqa ?

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Selon l’AFP, Donald Trump pourrait opter pour une stratégie différente de celle de Barack Obama, qui voulait éviter d’impliquer ses troupes dans les combats au sol. Les soldats américains tiennent essentiellement rôle de conseil. Le renforcement de la présence des troupes s’envisagerait particulièrement en Syrie.

Près de 500 soldats des forces spéciales américaines sont déployés actuellement en Syrie aux côtés des Forces démocratiques syriennes (coalition arabo-kurde) et un peu plus de 5 000 soldats se trouvent en Irak en soutien des forces locales. Depuis l’été 2014, les Etats-Unis bombardent quotidiennement les djihadistes dans le cadre de la coalition internationale.

Selon la presse américaine, les soldats pourraient arriver en nombre pour aider les troupes qui mèneront l’assaut contre Raqqa (Syrie), capitale auto-proclamée de l’État islamique.

Lire aussi

En vidéo

JT WE - A Palmyre, Daech continue les destructions

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent