#TrumpResign : l’appel à la démission de Trump devient viral avec le "Shutdown"

International

Toute L'info sur

L'investiture de Donald Trump

CRITIQUES - Alors que le gouvernement fédéral est entré ce samedi en période de "shutdown", célébrités et anonymes ont appelé massivement à la démission du président Trump. Florilège.

Pour endiguer l'immigration clandestine en provenance du Mexique, Donald Trump avait promis rien de moins qu'un mur à ses électeurs. Encore faut-il trouver les 5 milliards de dollars nécessaires à sa construction. Une impasse, pour le moment, qui a conduit le pays ce samedi en situation de "shutdown" partiel, le Congrès et la Maison Blanche n’étant pas parvenus à s’accorder sur le budget et le financement du mur. 

Et alors que des administrations ont dû réduire leurs activités depuis minuit, faute de financement, plusieurs personnalités américaines ont vivement critiqué le président. Comme la chanteuse Barbara Streisand : "Trump envisage maintenant de fermer le gouvernement à Noël parce que sa promesse que le Mexique paiera pour le mur était un mensonge. Il se comporte comme un enfant turbulent au lieu d'agir en président".

"'Le cauchemar avant Noël' prend un nouveau sens cette année"

Via le hashtag #TrumpResign (Trump démission)- Mark Hamill a de son côté taclé le mauvais niveau de grammaire du président, l’implorant d’utiliser au moins un correcteur. "'Le cauchemar avant Noël' prend un nouveau sens cette année", a ironisé quant à lui le scénariste Alan Spencer, évoquant le titre américain du film d’animation "L'Étrange Noël de monsieur Jack". "Il n'y a jamais eu de président avec un si petit pénis, qu'il doit constamment se comparer aux anciens présidents", a lancé Chelsea Handler, comédienne connue pour son rôle dans la série "Ma famille d'abord". 

Critiquant le lancement d'une campagne visant à financer la construction du mur frontalier, Alyssa Milano avait estimé jeudi que cet argent devrait servir à "prendre soin de nos anciens combattants". Et de tweeter ce samedi le hashtag #TrumpResign. 

Lire aussi

Outre les personnalités publiques, ils étaient plus de 500.000 internautes à appeler à la démission de Donald Trump, souligne Business Insider, précisant que le mot-dièse #TrumpResign se classe aux Etats-Unis parmi les sujets les plus viraux. 

Sur le même sujet

Lire et commenter