Tuerie dans le Colorado : Joe Biden souhaite interdire les fusils d'assaut

Tuerie dans le Colorado : Joe Biden souhaite interdire les fusils d'assaut

SECOND AMENDEMENT - La mort de dix personnes, abattues froidement à Boulder (Colorado) le 23 mars, relance le débat sur les armes à feu aux États-Unis.

Les événements se répètent, tragédie après tragédie. La fusillade survenue lundi dans un supermarché de Boulder, dans le Colorado, a succédé au meurtre de huit personnes dans des salons de massage d’Atlanta, en Géorgie, moins d’une semaine plus tôt. Cette nouvelle tuerie, qui a fait dix morts dont un policier, a logiquement réveillé le débat sur la prolifération des armes à feu aux États-Unis et poussé le président Joe Biden à réclamer l’interdiction des fusils d’assaut.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

Un suspect de 21 ans, blessé lors de l’intervention des forces de l’ordre, a été hospitalisé et se trouve "dans un état stable", selon les informations fournies par Maris Herold, cheffe de la police de la ville. Si ses motivations restent à éclaircir, les premiers éléments de l’enquête indiquent qu’il avait acquis une arme semi-automatique Ruger AR-556 moins d’une semaine avant la fusillade.

Lire aussi

"Je n'ai pas besoin d'attendre une minute de plus, encore moins une heure, pour prendre des mesures de bon sens qui sauveront des vies à l'avenir et pour exhorter mes collègues à la Chambre et au Sénat à agir", a déclaré Joe Biden, qui a également ordonné que les drapeaux soient mis en berne dans tous les bâtiments publics.

Un appel relayé par de nombreuses voix démocrates dans les heures qui ont suivi l’attaque, réclamant de nouvelles mesures contre un phénomène que les gouvernements successifs ne sont jusqu’à présent pas parvenus à enrayer. À commencer par le 44e président des États-Unis. "Nous pouvons faire en sorte qu’il soit plus difficile pour ceux qui ont de la haine dans le cœur d’acheter des armes de guerre", a écrit Barack Obama dans un communiqué, appelant à "surmonter l’opposition d’hommes politiques lâches et la pression du lobby des armes à feu".

"Trop de familles dans trop d'endroits sont contraintes d'endurer cette douleur et cette angoisse insondables", a renchéri la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, tandis le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, a évoqué "une épidémie continue de violence par armes à feu qui vole des vies innocentes avec une alarmante régularité".

Un éventuel durcissement de la législation se confronterait à l’opposition du camp républicain et de la National Rifle Association, le très puissant lobby pro-arme. Cette dernière organisation a le jour-même publié sur Twitter une reproduction du Second Amendement, qui octroie au peuple le droit "de détenir et de porter des armes". "Les défenseurs du contrôle des armes à feu se sont déjà précipités pour politiser cette situation horrible", a affirmé la NRA dans un second temps sur le même réseau social.

Le Colorado avait été le théâtre de deux de tueries les plus importantes de l’histoire américaine, dans un lycée de Columbine en 1999 et au sein d’un cinéma d’Aurora treize ans plus tard. Une interdiction sur les "armes de type fusil d'assaut" et les chargeurs à grande capacité avait été décrétée à Boulder après que 17 personnes ont été abattues dans un lycée de Parkland (Floride) en 2018. Mais, selon plusieurs médias américains, cette décision avait été suspendue par un juge, il y a moins de deux semaines.

La politique américaine vous intéresse ? Alors découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Après une campagne électrique et la défaite de Trump, plongez dans l’ère Biden avec Magali Barthès, spécialiste des questions internationales sur LCI et ses invités.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de classes fermées remonte légèrement

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.