Tuerie d’Orlando : la veuve du tireur veut changer le nom de son fils

Tuerie d’Orlando : la veuve du tireur veut changer le nom de son fils

ETATS-UNIS - La veuve d’Omar Mateen, l'auteur de la fusillade de juin dernier dans une discothèque d'Orlando, en Floride, a décidé de déposer une requête pour faire changer le nom de son fils.

Le prénom du garçon de 4 ans avait été choisi notamment pour son père. La veuve d’Omar Mateen, l’auteur de la fusillade de la discothèque Pulse à Orlando, dans l’Etat américain de la Floride, a déposé une requête auprès du tribunal de Californie afin de faire changer le prénom de son fils, dans le but d’effacer toute trace de son père, révèle la presse locale.

Le deuxième prénom de l’enfant est Omar, et il porte le nom de son père, Mateen. Noor Salman, sa mère, ne peut plus le supporter, détaille notamment le Daily Mail. Elle a donc déposé sa requête en ligne sur le site du Comté Contra Costa, sans pour autant préciser la nouvelle identité qu’elle souhaite donner à son fils. Une audience est prévue en février 2017, afin de déterminer si la mère de 30 ans sera autorisée à faire cette modification. 

Lire aussi

Elle a toujours clamé son innocence

Après la tuerie du 12 juin 2016 dont son époux était l’auteur, Noor Salman a fui la Floride, déménageant à trois reprises. Elle s’est finalement installée dans le sud de la Californie avec son fils. La famille de cette dernière y réside également. Depuis le drame qui a coûté la vie à 50 personnes, elle ne s’est exprimée qu’une fois dans les médias pour décrire son défunt époux, au lendemain de la fusillade sanglante. 

Noor Salman a toujours nié avoir eu connaissance des intentions d’Omar Mateen, soutenant qu’elle a tout appris lorsqu’il lui a envoyé un texto pendant le massacre, lui demandant si elle voyait ce qu’il se passait. 

Lire aussi

En vidéo

Convention démocrate : l'émouvant discours de la mère d'une victime de la tuerie d'Orlando

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : plus de 60 arrestations lors de manifestations anti restrictions à Londres

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : à Paris, une fin de manifestation tendue où étaient réunis 46.000 manifestants selon l'Intérieur

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter