Tuerie dans l'Oregon : "Si vous êtes chrétiens, vous allez voir Dieu dans une seconde"

Tuerie dans l'Oregon : "Si vous êtes chrétiens, vous allez voir Dieu dans une seconde"

FUSILLADE – Deux témoignages de survivantes de la fusillade sur le campus d'une université de l'Oregon jeudi assurent que le tueur aurait demandé aux élèves s'ils étaient chrétiens. Avant d'abattre ceux qui répondaient par l'affirmative.

On commence à en savoir un peu plus sur le déroulé exact de l'attaque meurtrière qui a eu lieu jeudi vers 10 heures du matin sur le campus d'une université de l'Oregon (côte Ouest des Etats-Unis). D'après CNN, qui cite le père d'une étudiante blessée, le tireur qui a ouvert le feu aurait demandé aux étudiants d'une classe s'ils étaient chrétiens.

Cette révélation, c'est Anastasia Boylan qui l'a faite à son père avant de rentrer en salle de chirurgie. Quand il est entré dans un amphithéâtre, le tireur - qui selon plusieurs médias américains s'appellerait Chris Harper Mercer et aurait 26 ans - aurait déclaré au professeur alors en plein cours : "J'ai attendu de pouvoir faire ça pendant des années". Avant de lui tirer dessus à bout portant.

A LIRE AUSSI >> Etats-Unis : plusieurs morts dans une fusillade sur un campus, le tireur abattu

"Vous allez pouvoir voir Dieu dans une seconde"

Tous les élèves présents dans cette salle se seraient alors jetés au sol. Le tireur, pendant qu'il rechargeait l'une de ses armes, aurait ordonné aux élèves de se lever, et leur aurait demandé s'ils étaient chrétiens. Toujours selon le père d'Anastasia Boylan, le tueur aurait alors abattu ceux qui se seraient déclarés chrétiens, après leur avoir dit : "Bien, parce que si vous êtes chrétiens, vous allez pouvoir voir Dieu dans une seconde".

Anastasia Boylan aurait alors été touchée par une balle dans le dos, qui a voyagé le long de sa colonne vertébrale. Alors qu'elle était étendue sur le sol, en train de saigner, le tireur lui aurait lancé : "Hey toi, la femme blonde !" La jeune femme aurait alors fait semblant d'être morte, ce qui lui a sauvé la vie, précise CNN .

A LIRE AUSSI >> Qui est le tireur de la fusillade dans une université de l'Oregon ?

Balle dans la tête ou dans les jambes

Le témoignage d'Anastasia laisse clairement penser que le crime pourrait avoir un caractère confessionnel. Une hypothèse confortée par le témoignage d'une autre femme présente au moment de la fusillade, relayé par le New York Post . "Le tireur a aligné les personnes et leur a demandé s'ils étaient chrétiens. S'ils répondaient oui, il leur tirait une balle dans la tête, s'ils disaient non ou ne répondaient pas, il leur tirait dans les jambes".

Les articles les plus lus

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

EN DIRECT - Covid-19 : la mairie de Paris va proposer un confinement pour trois semaines

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

CARTE - Covid-19 : la liste des 20 départements sous "surveillance renforcée", mesures possibles le 6 mars

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter