Tuerie de Charleston : la Caroline du Sud abandonne un drapeau jugé raciste

Tuerie de Charleston : la Caroline du Sud abandonne un drapeau jugé raciste

DirectLCI
CHARLESTON – La Chambre des représentants de l'Etat de Caroline du Sud (Etats-Unis) a voté ce jeudi le retrait du drapeau confédéré, considéré comme raciste mais qui flottait toujours devant le Parlement local. Une mesure qui fait suite à l'attaque de l'église de Charleston en juin.

Un symbole fort. Les représentants de la Caroline du Sud, Etat du sud-est des Etats-Unis où s'est déroulée en juin dernier la tuerie de Charleston, ont massivement voté ce jeudi le retrait du drapeau confédéré, qui flottait toujours devant le Parlement de la capitale de l'Etat, Columbia. Un symbole jugé raciste et qui fait particulièrement polémique depuis l'attaque raciste de Dylann Roof , au cours de laquelle neuf Noirs ont perdu la vie. Or l'homme s'affichait volontiers devant ce fameux drapeau controversé.

EN SAVOIR + >> Pourquoi le drapeau confédéré est-il considéré comme un symbole raciste ?

La Chambre des représentants de l'Etat a voté ce retrait par 94 voix contre 20, emboîtant le pas aux sénateurs, qui s'étaient également prononcés en ce sens lundi. La mesure doit désormais être signée par la gouverneure républicaine de Caroline du Sud, Nikki Haley, qui avait elle-même appelé les élus à voter le retrait du drapeau, le 22 juin. Ce jeudi, elle s'est réjouie du vote sur Facebook, célébrant « un nouveau jour en Caroline du Sud, un jour dont nous pouvons tous être fiers ».

Today, as the Senate did before them, the House of Representatives has served the State of South Carolina and her people...

Posted by Nikki Haley on  Wednesday, July 8, 2015

Le Parlement de l'Alabama avait déjà voté un retrait similaire il y a quelques jours. Mais le drapeau, qui représentait les Etats du Sud opposés à ceux du Nord lors de la guerre de Sécession (1861-1865), gardait de fervents défenseurs. Le représentant républicain Mike Pitts, qui a déposé plusieurs amendements pour s'opposer au texte, s'est justifié ainsi à NBC : « J'ai grandi avec ce drapeau en tant que symbole de respect, parce que ma famille a servi dans cette guerre. » « Ce n'était pas un problème racial », a-t-il encore affirmé. On trouvait pourtant, parmi ceux qui appelaient à défendre le drapeau, l'organisation raciste Ku Klux Klan .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter