Tuerie de San Bernardino : l’identité des victimes dévoilée, la piste terroriste envisagée

International
DirectLCI
FAIT DIVERS - Les autorités ont dévoilé jeudi l'identité des 14 personnes, âgées de 26 à 60 ans, abattues à San Bernardino mercredi par l'un de leurs collègues, Syed Farook et sa femme Tashfeen Malik.

Les autorités ont dévoilé jeudi 3 décembre l'identité des 14 personnes, âgées de 26 à 60 ans, abattues à San Bernardino (Californie) mercredi par l'un de leurs collègues, Syed Farook et sa femme Tashfeen Malik.

Des victimes de tous âges
Aurora Godoy, 26 ans et originaire de San Jacinto en Californie (ouest des Etats-Unis), était la plus jeune, et Isaac Amanios, 60 ans, le plus âgé, parmi les six femmes et huit hommes qui ont perdu la vie lors de la pire tuerie aux Etats-Unis en trois ans.

La plupart étaient originaires de petites villes de Californie, mais Shannon Johnson, 45 ans, venait de Los Angeles, la deuxième ville américaine, située à une heure de San Bernardino, ville de 200.000 habitants.


Des blessés dans un état critique
21 personnes ont également été blessées, certaines se trouvant encore jeudi dans un état critique, lorsque le couple de tueurs a ouvert le feu au fusil d'assaut dans un déjeuner de Noël pour les services de santé de San Bernardino, où Syed Farook était employé comme inspecteur sanitaire de restaurants.

Des veillées en hommages
Dans cette ville californienne aux portes du désert, des habitants se recueillaient jeudi soir dans des veillées en hommage aux victimes, âgées de 26 à 60 ans. "C'est une tragédie mais nous devons dire que nous n'avons pas peur", a affirmé Dorothy Andrews, 74 ans, les larmes aux yeux et la voix tremblante tenant une bougie à la main, dans un stade où plusieurs milliers de personnes étaient réunies. D'autres veillées avaient aussi lieu ailleurs, organisées notamment par une association musulmane qui craint une montée de l'hostilité pour sa communauté.

La piste terroriste pas écartée
Les autorités exploraient toujours une éventuelle piste terroriste pour expliquer ce qui a poussé ce couple d'origine pakistanaise à tuer ces 14 personnes. D’après la chaine de télévision CNN , citant des sources policières, Syed Farook, fervent musulman, "s'était semble-t-il radicalisé". D'après le New York Times , se référant à des parlementaires informés de l'enquête, Farook avait été en contact "avec des extrémistes, aux Etats-Unis et à l'étranger il y a plusieurs années mais pas récemment".

EN SAVOIR + >> Que sait-on du couple auteur des tirs ?

La piste terroriste est une chose, le qualificatif de terroriste en est une autre. Pour le tabloïd new yorkais du Daily News, lien avec le djihadisme ou pas, Farook est bien un terroriste. Tout comme Adam Lanza, Dylan Roof, tueurs de masse notoires, ou... le patron de la NRA, le lobby pro-armes.

Des contacts douteux
Farook, 28 ans, tué avec sa femme par la police, avait été en contact avec cinq personnes sur lesquelles la police fédérale FBI avait enquêté pour des soupçons de terrorisme, dont l'une liée aux islamistes somaliens shebab et une autre au front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda. Mais les enquêteurs ne disposaient pas de preuves qu'il était lié à un groupe terroriste en particulier. Le FBI, qui dirige désormais l'enquête sur la tuerie, se refuse à parler officiellement de terrorisme mais constate que vu l'arsenal et la préparation minutieuse du couple, ils semblaient "en mission". "Il est possible que ce soit lié au terrorisme mais nous ne savons pas. Il est aussi possible que ce soit lié au lieu de travail", a commenté le président américain Barack Obama. Plus de 6500 cartouches ont été retrouvées dans la maison, la voiture et sur le couple, ainsi qu'une douzaine d'engins explosifs artisanaux.

EN SAVOIR +
>> Fusillade en Californie : des engins explosifs retrouvés chez les tireurs
>> Fusillade de San Bernardino : 14 morts, 17 blessés, deux suspects tués

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter