Tuerie d'Orlando : le témoignage d'un homme se présentant comme l'ex-amant d'Omar Mateen

International
DirectLCI
ETATS-UNIS – Un homme, qui se présente comme un ancien amant d'Omar Mateen, estime que le tueur d'Orlando était plus motivé par un esprit de vengeance que par l'islamisme.

Son témoignage pourrait relancer les spéculations sur les motivations d'Omar Mateen. Un homme qui se présente comme l'ex-amant du tueur d'Orlando a accordé une interview à Univision, un réseau de télévisions américaines en espagnol. Selon lui, les actes de Mateen étaient plus motivés par une volonté de vengeance que par des velléités islamistes.

A LIRE AUSSI >> Omar Mateen était-il homosexuel ?

L'ex-amant, qui se présente sous le pseudonyme de Miguel, raconte les quelques mois qu'il a partagés avec le terroriste. Tous deux se sont retrouvés à quinze ou vingt reprises dans un hôtel d'Orlando. Selon lui, Mateen était quelqu'un de très gentil, qui ne donnait pas l'impression d'être violent : "Il cherchait simplement l'amour", raconte-t-il.

Selon lui, Mateen éprouvait toutefois "un sentiment de rancune envers la communauté hispanique." Il en aurait notamment voulu à un Portoricain avec qui il aurait des relations sexuelles avant que ce dernier ne lui avoue être atteint du Sida : "Il détestait les Portoricains homosexuels pour ce que l'un d'eux lui avait fait subir". Toujours d'après Miguel, les parents et la femme de Mateen savaient qu'il était gay et il avait été contraint de se marier sous la pression de sa famille.

L'Islam, une religion où "tout le monde est le bienvenu"

Pour l'interviewé, il est en revanche peu probable que la religion ait été le motif premier du massacre d'Orlando. "Il disait que l'islam est une religion magnifique, dans laquelle tout est amour. Tout le monde est bienvenu. Les gays, trans, bisexuels… Tout le monde."

Ce témoignage concorde avec les nombreux autres relayés dans la presse américaine, qui assuraient qu'Omar Mateen était homosexuel. Plusieurs clients du Pulse, la boîte de nuit dans laquelle il a tué 49 personnes il y a douze jours, rapportent ainsi l'avoir croisé à de nombreuses reprises, buvant seul dans son coin, parfois jusqu'à en devenir agressif.

EN SAVOIR +
>> 
Fusillade à Orlando : qui étaient les 49 victimes ?
>>
 Orlando : Omar Mateen, homophobe, "instable" et repéré par le FBI
>>
Pendant le massacre, Mateen envoyait des SMS à sa femme

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter